samedi 5 mai 2018

Contre qui ? Contre quoi ?

 
 


 
Pour qui, comment quand et pourquoi ?
Contre qui ? Comment ? Contre quoi ?
C'en est assez de vos violences.
D'où venez-vous ?
Où allez-vous ?
Qui êtes-vous ?
Qui priez-vous ?
Je vous prie de faire silence.
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
S'il faut absolument qu'on soit
Contre quelqu'un ou quelque chose,
Je suis pour le soleil couchant
En haut des collines désertes.
Je suis pour les forêts profondes,
Car un enfant qui pleure,
Qu'il soit de n'importe où,
Est un enfant qui pleure,
Car un enfant qui meurt
Au bout de vos fusils
Est un enfant qui meurt.
Que c'est abominable d'avoir à choisir
Entre deux innocences !...
.


4 commentaires:

  1. Hélas toujours d'actualité!
    Merci pour ce beau texte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les guerres font encore des ravages...mais on croit de moins en moins en leurs "justifications"...

      Supprimer
  2. Une chanson qui tombe à point. Je suis las de toutes ces contestations. Que de perte de temps et d'énergie. Mais les egos sont satisfaits !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les contestations sont parfois nécessaires ...mais le plus utile est effectivement de construire quelque chose de nouveau...d'aller vers le positif !

      Supprimer