mercredi 13 février 2019

Le point essentiel






Il me semble que depuis des dizaines d'années, 
que ce soit sur le plan politique, religieux, social ou personnel, 
tout concourt à nous enfermer dans notre "bulle"...
Les partis, les syndicats, les groupes de toutes sortes
ne cessent de s'opposer les uns aux autres, 
créant de la discorde et du conflit
dans toutes les strates de la société.


Cela touche jusqu'aux mouvements de "développement personnel", 
qui, malgré leurs aspects positifs, amènent souvent les gens 
à se soucier avant tout d'eux-mêmes, de leur nombril, 
oubliant au passage la détresse de leur voisin.




Peu à peu, nous en sommes arrivés à une telle "atomisation" 
que toute volonté de changement global se heurte 
aux idées et aux intérêts divergents
de ces différents groupes. 
Chaque velléité de transformation se dissout ainsi 
dans les remous des divergences imbéciles
et le sentiment général qui s'en dégage 
est une sensation d'enlisement, 
d'impuissance à agir sur la réalité, 
tandis que la situation, 
ne serait-ce qu'au niveau écologique, 
se dégrade à vue d'oeil.

Le point essentiel me paraît donc, aujourd'hui
de retrouver la capacité de nous UNIR.



 


Nous unir CONTRE les injustices 
et les aberrations de toutes sortes...
Mais surtout nous unir POUR ...
sauver ce qui peut encore l'être...

Nous unir parce que l'on aura enfin compris
que les frontières et les séparations illusoires n'existent pas, 
que tout ce qui touche l'autre
finit, tôt ou tard, par me toucher moi-même...
et que personne n'est à l'abri,
pas même les milliardaires, qui, 
du haut de leur fortune colossale, 
n'échapperont pas, au final, 
au désastre planétaire.
.



 Nous ne nous en tirerons pas
sans retrouver, d'urgence,
le sens de la solidarité.
.

La Licorne










2 commentaires:

  1. Oui nous unir,la tâche est ardue.
    C’ Trop d’indiviDualisme qui nous tuent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notre seule force est , je crois, la force d'unité...
      Unité purement "humaine" et "humaniste" en dehors de tout groupe constitué (politique, religieux...).
      Tâche ardue mais pas impossible, qui devient possible, justement, dans les moments les plus difficiles...
      Quand on est tous affligés par un danger commun (tremblement de terre par exemple), on ne demande pas à l'autre, en face de soi, de quel groupe il fait partie : on va le secourir et l'aider, juste parce qu'il est humain, comme nous.
      C'est de cette sorte d'entraide et d'unité inconditionnelle dont nous aurions besoin, en urgence, face aux dangers qui nous menacent aujourd'hui (dangers climatiques et sociaux).
      Personne ne s'en sortira seul, mais "ensemble", nous avons encore une chance.

      Supprimer