jeudi 4 juin 2020

Porte de sortie




Conditionnement

Connaissez-vous cette expérience ?
.
Des rats sont placés dans une cage qui a une porte. 
Ils sont affamés et cherchent à sortir de la cage. 
Lorsqu’ils arrivent près de la sortie, 
ils reçoivent une décharge électrique. 
Chaque fois qu’ils approchent, ils reçoivent la décharge. 
Ils finissent par apprendre, et n’essaient plus de partir.
.
Ensuite, la porte est ouverte,
 les décharges sont supprimées. 
Les rats, pourtant, ne font plus 
aucune tentative pour quitter la cage.
.
Il y a là de quoi réfléchir...
.

La Licorne
.




Nous sommes un peu comme des prisonniers
agrippés aux barreaux dans l'espoir de voir la lumière,
tendus vers cette faible lumière
que nous apercevons tout là-bas,
nous demandant comment faire pour sortir de là,
pour l'atteindre, alors qu'en fait, là derrière nous,
la porte de la cellule est ouverte...
.
 
Huston Smith
"Krishnamurti en questions"
.


Nous sommes enfermés dans une prison
et une voix nous dit :
“Sors".
Nous répondons :
"Impossible, la porte est verrouillée",
et la voix nous dit :
"Oui, mais elle est verrouillée de l’intérieur,
regarde et ouvre !"

Ce sont nos représentations qui nous enferment.
 Nous vivons plus dans l’échafaudage
de nos représentations
 que dans la réalité objective.

 Le Réel, lui, n’a ni porte ni fenêtre, 
il est l’infini de l’infini des possibles...
.
Christiane Singer
.


5 commentaires:

  1. Bien souvent notre mental nous enferme dans une prison. Nos conditionnements sont des somnifères puissants…..Ouvrir son être, ouvrir sa conscience…..Ouvrir toujours !! En yoga je pratique beaucoup des exercices d'ouverture, de connexion avec d'autres plans vibratoires!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notre mental, oui...et surtout nos "croyances" (au sens large du terme), nos croyances sur ce qui est "bien" ou "mal", "possible" ou "impossible"...nos croyances sur la réalité...voilà ce qui nous enferme !
      Nous sommes prisonniers de nos représentations.
      Et tout ce qui peut nous ouvrir à d'autres plans est bénéfique.

      Yoga, qi gong, méditation...et même les rêves... ;-).

      Supprimer
    2. Tout cela me parle beaucoup, les textes et les commentaires.
      Le mental nous enferme, c'est certain. Il est dur parfois de le faire taire. Heureusement en effet qu'il y a le yoga, le qi gong, la méditation et les rêves pour nous ouvrir à d'autres plans.
      Notre monde, c'est nous qui le créons. A méditer, donc...
      Belle fin de journée, La Licorne.

      Supprimer
  2. Nous venons au monde vierge de représentation? Peut être :-)
    Mais après cela se gâte, notre éducation, nos expériences forgent des représentations. Normal que nous abordons la réalité avec ce bagage. La liberté se gagne très lentement ou jamais. Ou par un grand bonheur ou un malheur. En tout cas, l'affaire d'une vie.
    Merci pour ton commentaire enthousiaste.
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  3. Oui, c'est ça...tout commence à la naissance ou juste après.

    En suçant le lait de notre mère, nous "suçons" en même temps, les représentations de nos parents, qui sont, pour une grande part, les représentations de la société à un moment donné.
    Et ensuite, pour se "déconditionner" de tout ce bagage-là...il faut énormément de temps...à l'échelle d'une vie (ou de plusieurs vies ;-)

    Nous sommes comme les rats de l'expérience (voir article précédent) : nous agissons presque toujours, non pas sur la base de la réalité actuelle, mais sur les représentations nées de situations antérieures (et souvent antérieures à notre propre existence).

    Ce que nous estimons "impossible" ne l'est bien souvent, que parce que nous avons estimé que c'était impossible...avant même d'avoir essayé !

    Par exemple, il y a trois mois, on estimait qu'il était totalement impossible d'arrêter d'un coup la frénésie mondiale...Or, on l'a fait !
    (je ne porte pas de jugement sur le fait qu'il était pertinent ou pas de le faire, je dis juste qu'on l'a fait ... :-)

    RépondreSupprimer