dimanche 20 septembre 2020

Contrôle des pensées

 
 
La propagande est aux démocraties
ce que la violence est aux dictatures.
.
 
  
 
L’endoctrinement n’est nullement incompatible avec la démocratie. 
Il est plutôt, comme certains l’ont remarqué, son essence même.
 
 C’est que, dans un État militaire, 
ce que les gens pensent importe peu. 
Une matraque est là pour les contrôler. 
Si l’État perd son bâton et si la force n’opère plus 
alors apparaît ce problème. 
Les gens deviennent si arrogants 
qu’ils refusent l’autorité civile. 
 
Il faut alors contrôler leurs pensées. 
Pour ce faire, on a recours à la propagande, 
à la fabrication du consensus
 d’illusions nécessaires.
.
 

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire