samedi 17 octobre 2020

Dire "sa" vérité ?

  

A une époque de tromperie universelle,
dire la vérité est un acte révolutionnaire. .

.

George Orwell

.

 
 
Une vidéo pour comprendre combien il peut être difficile 
d'affirmer "sa" vérité lorsqu'on fait partie d'un groupe ...

 

 

 

Dans une situation expérimentale, 
Salomon Asch organise des réunions de groupes 
dans lesquelles un participant naïf est placé 
au milieu de comparses de l’expérimentateur. 
On demande aux sept personnes présentes (parfois neuf) 
de désigner, parmi des droites figurant sur une carte, 
celle qui est égale à une ligne étalon, 
le sujet naïf parlant toujours l’avant-dernier.
 Tous les autres sujets donnent tantôt la bonne réponse 
(pour accroître la vraisemblance), 
tantôt la même réponse incorrecte. 
 
L’influence normative d’une majorité unanime 
donnant une réponse contraire à l’évidence et au bon sens 
affecte les individus isolés face à cette opinion compacte. 
 
Lorsque le groupe de complices feint de ne pas être unanime, 
que certains des participants montrent des doutes et des désaccords, 
la tendance à la conformité s’atténue 
et les individus se fient davantage à ce qu’ils voient. 
 
Ces effets de séduction de la pensée critique 
par l’influence sociale sont au cœur 
de la problématique de l’imposture.
 
La tendance au conformisme social, 
à l’adhésion aux rites et préjugés normatifs de l’époque, 
qui suspend toute pensée critique
est le plus sûr allié de l’imposteur.
.
 
Roland Gori

.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire