dimanche 29 novembre 2020

Pieds nus sur la terre sacrée

 

 

Prends exemple sur l'indien des plaines:
 
Le Lakota était empli
de compassion et d'amour pour la nature.
Il aimait la terre et toutes les choses de la terre,
et son attachement grandissait avec l'âge.
Les vieillards étaient -littéralement - épris du sol
et ne s'asseyaient ni ne se reposaient à même la terre
sans le sentiment de s'approcher des forces maternelles.
La terre était douce sous la peau
et ils aimaient à ôter leurs mocassins
et à marcher pieds nus sur la terre sacrée.
 
Leurs tipis s'élevaient sur cette terre dont les autels étaient faits.
L'oiseau qui volait dans les airs venait s'y reposer 
et la terre portait, sans défaillance, tout ce qui vivait et poussait. 
 
 ...C'est pourquoi les vieux Indiens se tenaient à même le sol
plutôt que de rester séparés des forces de vie.
S'asseoir ou s'allonger ainsi
leur permettait de penser plus profondément,
de sentir plus vivement.
Ils contemplaient alors avec une plus grande clarté
les mystères de la vie et se sentaient plus proches
de toutes les forces vivantes qui les entouraient.
 
Le vieux Lakota était un sage.
Il savait que le coeur de l'homme 
éloigné de la nature
devient dur.
Il savait que l'oubli du respect dû
à tout ce qui pousse et à ce qui vit
amène également à ne plus respecter l'homme.
Aussi maintenait-il les jeunes
sous la douce influence de la nature.
.
 
Standing Bear, chef Lakota
"Pieds nus sur la terre sacrée"
.



 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire