jeudi 14 janvier 2021

Monde sans âme

 
 
 

.
 
La modernité a désenchanté le monde.
Les âmes n'y trouvent plus d'oxygène.
La profondeur de la personne est ignorée.

Il n'existe plus de base stable pour fonder les valeurs
en dehors de la Déesse Raison.
Toute allusion à la dimension profonde de l'existence
est interdite en public.
Le monde n'est que rationnel.
Le reste, ce qui n'est pas explicable scientifiquement,
n'existe pas.

Le seul enchantement possible est de s'émerveiller
des formidables et incroyables progrès
de la science et de la technologie.
 
Marc Luyckx Ghisi
"Surgissement d'un nouveau monde"
.
 
 

 

 

10 commentaires:

  1. Heureusement que ce genre d'affirmations n'engage que celui qui les écrit !
    Heureusement qu'on n'est pas obligé d'y croire, malgré le ton doctoral, professoral, de celui qui croit avoir autorité et, pire encore, semble persuadé qu'il détient une vérité.
    Mais bon vu qu'il est catholique, prêtre, surdiplômé, il convient de lui pardonner ses fautes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'est drôle que tu le prennes comme ça...

      Moi, quand je lis cette citation, je ne le ressens pas de la même façon...

      Et puis, soyons juste avec l'auteur : il n'est plus prêtre depuis très longtemps (il a rapidement quitté la prêtrise pour se marier)...et en parallèle de ses nombreux et brillants diplômes, il a aussi pas mal d'humour...:-)

      Supprimer
    2. Même si on n'exerce plus le métier, on est prêtre jusqu'à sa mort (et au-delà), selon la bonne doctrine chrétienne.
      Et je n'ai rien trouvé d'humoristique dans les propos de cette citation.
      C'est plutôt un constat désespérant de l'état délabré de sa perception de l'humanité. Et s'il s'agit de racontars des autres il faut le dire.
      De tels extraits donnent plus envie de se flinguer que d'agir.
      Voilà ce que je reproche.

      Supprimer
    3. Je te jure que ce prêtre-là n'est absolument pas "conventionnel"...

      Quant à la citation, elle est dans la même lignée que celle de Bernanos quand il dit que le monde moderne est une "immense conspiration contre la vie intérieure", ou dans celle de Christian Bobin qui dit qu'on a "effacé le ciel dans nos yeux"...

      Bref, elle est un constat un peu triste de la "déspiritualisation du monde"...et non pas une apologie de cette "déspiritualisation"...(ce qui serait un comble, pour un ancien prêtre ! ;-)

      Il me semble, que toute personne voulant "agir dans le sens du réenchantement", passe forcément par la phase où elle constate et prend la mesure de l'état général de "désenchantement"...et c'est bien là, je t'assure, le but de l'auteur dans cet extrait.

      Je suis désolée que cela ait pu résonner autrement en le lisant.

      Supprimer
    4. T'inquiètes !
      Et puis tes commentaires montrent d'autres perspectives.
      Quant à la déspiritualisation… il y aurait beaucoup à dire, mais cela ne me semble pas ici le lieu d'en débattre. Ce serait plutôt un monde à commencer à spiritualiser… ça changerait de l'oppression des religions de tous poils ! Elles se sont toujours méfiées des « spirituels » qui empêchaient de religio-figer en rond.
      Je reviendrai peut-être chez moi sur ce sujet (sur le Voyageur). Mais pour l'instant je vais animer ma semaine d'écriture avec un groupe.
      Donc ce sera pour un peu plus tard…

      Supprimer
  2. En fait, je ne sais pas comment tu as "décodé" cette citation, mais pour moi qui l'ai beaucoup lu, il est évident que Marc Luyckx Ghisi n'adhère pas du tout à cette vision hyper-rationnelle du monde et qu'il se situe même à l'opposé...
    Il fait juste là un constat de ce qu'il voit autour de lui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le dis partiellement ci-dessus.
      Pardonne-moi, mais s'il est ce que tu dis, alors la citation est mal choisie car elle donne nettement l'impression qu'il croit et pense que l'humanité est pourrie jusqu'à l'os.
      Et personnellement je commence en avoir marre de tous ces discours désespérants pour nous faire comprendre que le monde pue et que l'ensemble de l'humanité et composée de crapules.
      Sauf évidemment celui qui prononce le discours, qui est censé être le seul sauveur d'une grande pureté et vérité que malheureusement la planète tarde à identifier.
      Désespérant vous dis-je !

      Je pense que si tu veux le valoriser comme il le mérite peut-être, il faudrait faire un autre article sur ses dynamiques positives et sa valeur.
      Mais bon tu donnes beaucoup à partager, considère que c'est plus une remarque qu'une critique.
      Qui aime bien, parle vrai !
      :-)

      Supprimer
    2. Eh bien, c'est déjà fait...
      Il y a sur ce blog plusieurs articles le concernant, dont une longue interview que tu trouveras en cliquant sur son nom... :-)

      Supprimer
  3. Lors d’un entretien récent, Annick de Souzenelle exprime, elle aussi, la dérive de l’humanité vers une réalisation toute mentale et sans âme. Elle dit (à partir de 8mn 25 de la vidéo) :

    «……….nous avons reconstruit cet Arbre de la Connaissance par le mental, par la voie extérieure, sans le construire par la voie intérieure, donc sans avoir atteint à des niveau de conscience permettant de mettre en place une éthique forte pour mettre des limites à cette acquisition de la connaissance par la voie extérieure. Et nous en arrivons aujourd’hui à quelque chose de tragique parce que nous sommes à une limite, et cette limite est très clairement exprimée dans Le livre de la Genèse lorsqu’il est dit que nous sommes proches de toucher à l’Arbre de vie, et que nous allons en être empêchés…………. »

    Conférence Annick de SOUZENELLE - Rencontre TETRA "Sommes-nous tous Mutants?"
    https://www.youtube.com/watch?v=JJOakwzv_Ww

    Amezeg

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup Amezeg pour cette citation...

    Je la trouve tout à fait pertinente...c'est exactement de cela qu'il s'agit, à mon avis...

    L'humanité, pour une bonne partie, est en phase de "déssèchement"...elle perd son "âme vivante" et elle se conduit de façon de plus en plus "mentale"...

    Or, le mental, quand il est laissé à lui-même, est très mauvais conseiller ...et conduit à ne plus respecter les bases de la VIE.

    Nous sommes sur le point de réaliser (douloureusement) qu'on ne peut pas toucher impunément à certaines choses (à l'ADN humain, par exemple, qui est une sorte d'"arbre de vie"), sans en payer les conséquences...

    Je vais aller écouter cette conférence d'Annick de Souzenelle dès que j'en aurai l"occasion... :-)

    RépondreSupprimer