vendredi 2 septembre 2022

Pass Énergétique : vous allez adorer être tracé

 

Ce Jeudi 22 Juillet marque une nouvelle étape dans la transition de l’Europe vers le modèle social chinois. En effet, la présidente de la commission Européenne Ursula von der Leyen a demandé  aux États membres, lors de son allocution à Bruxelles, de lui donner des pouvoirs extraordinaires pour imposer un rationnement obligatoire de 15 % du gaz dans les pays de l’UE.

Après le pass vaccinal et le projet de loi sur la mise en place d’une identité numérique européenne – pouvant être couplée à un Euro numérique – voilà maintenant que des puissances obscures tentent d’instaurer une nouvelle façon de traquer et ficher les citoyens européens: le pass énergétique individuel (#PassEnergetique), en top tendance sur Twitter depuis l’annonce d’Ursula von der Leyen.

 

Rien n'est officiellement acté sur le Pass Énergétique. Donc prenez cet article comme une piste de réflexion personnelle, si un tel outil devait exister. Voici ce qu’un Pass Énergétique pourrait permettre :

  • Déterminer la consommation et le budget énergétique d’un logement (via Linky + fournisseurs d’énergies) : il leur suffira juste d’expliquer que c’est pour mieux cibler l’attribution d’aides de l’état pour la rénovation énergétiques des bâtiments. Ça peut passer crème !
  • Connaître tous vos déplacements : un petit pass obligatoire à l’entrée des bus, des métros, des trains, des avions ou des bateaux serait tellement plus simple pour évaluer les usages. Reste plus qu’à rendre obligatoire un tel outil sur les bornes de stations essences et la boucle est bouclée. Et si, pour aller encore plus loin, l’État Français Européen obligeait les constructeurs automobiles à équiper leurs véhicules d’un traceur GPS connecté au Pass Énergétique ?
  • Vous interdire certains avantages : prendre l’avion trop souvent, limiter vos achats de carburant, rationner ou couper l’électricité, etc…
  • De sanctionner les mauvais citoyens : vous consommez trop d’énergie pour vivre (aller au travail, se chauffer, cuisiner, etc…)  ? Vous ne bénéficiez plus d’avantages sociaux (prime de rentrée scolaire, aides aux logement, chômage, remboursements médicaux, et j’en passe. N’oublions pas que le pays a besoin d’argent !
  • Vous obliger à relancer le secteur automobile : si l’on n’oublie pas l’objectif de supprimer totalement la production de véhicules thermiques d’ici 2035, il serait assez facile d’utiliser le pass énergétique pour vous obliger d’acheter un véhicule écologique. Il suffit juste d’ajouter une pénalité fiscale plus chère que l’acquisition d’un véhicule propre et voilà, vous relancez le secteur automobile à coup de crédits à la consommation. N’oublions pas que Macron prévoit la mise en place d’un système de leasing d’état pour favoriser l’achat de véhicules écologiques.

Mettons-nous 5 minutes à la place de nos dirigeants et demandons-nous ce qu’un tel outil nous permettrait de faire si nous étions à leur place… Puis, ajoutons ces variables à notre réflexion pour affiner nos idées :

  • les données issues du Pass Vaccinal (déjà en place)
  • le scandale des cabinets de conseils (Pfizer, Mckinsey et consort)
  • les liens étroits des décideurs français et européens, dont Ursula von der Leyen, avec ces cabinets de conseils (source : Philippe Duval)
  • la dépendance des citoyens français aux aides de l’état
  • la main mise des médias sur l’information d’intérêt publique
  • une monnaie numérique européenne (en cours d’étude) et un portefeuille associé ?
  • les décisions gouvernementales liberticides qui ont été prises en conseil de défense plutôt que d’être débattues à l’Assemblée Nationale avec l’opposition.
  • etc…

Pour un gouvernement mal intentionné, disposer de l’ensemble de ces outils (Passe Énergétique + Passe Vaccinal + Portefeuille Européen) c’est juste le Graal pour la maîtrise des populations.

Mais heureusement, certains pays (Espagne, Portugal, Grèce) se sont opposés à la demande d’Ursula von der Leyen.

“Même si nous réduisons de 15% notre consommation, ça ne veut pas dire pour autant que plus de gaz ira en direction de l’Allemagne, largement dépendante des livraisons russes.” a déclaré le ministre grec de l’Énergie, Kostas Skrekas.

“Nous désapprouvons non seulement le caractère obligatoire de cette mesure, mais aussi le niveau même de réduction préconisé par Bruxelles.”

[Source]

 

Pour aller plus loin sur la crise de l’énergie :

Philippe Herlin (économiste)

 

 

« Plus il y a d’inflation, plus on donne des aides, plus il y a de déficits, plus on fait tourner la planche à billets pour financer ces déficits publics. C'est sans fin, et ça peut se terminer par de l'hyperinflation, c'est extrêmement dangereux. » 

D’après Philippe Herlin, les mesures prévues par le gouvernement pour accélérer la transition énergétique risquent également d'accroître l'inflation en renchérissant le prix de l'énergie et de détruire l'économie. 

 « Nous connaissons la cancel culture qui consiste à détruire tous les fondements de la civilisation occidentale dans l'enseignement, l’éducation, les arts, etc. 

La cancel economy consiste à faire la même chose au niveau de notre économie. Il y a une volonté de destruction de la part des élites qui nous dirigent, c'est une forme de suicide qui est assez effrayante. On veut détruire les fondements de ce qui a fait la puissance de l'Europe et de l'Occident. »

 « L' Europe pèse environ 10% des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial. La France, c’est moins de 1%. On nous dit qu'il faut faire des efforts alors que lors des accords de Paris, la Chine, l'Inde et les pays émergents ont obtenu de pouvoir continuer à augmenter leurs émissions jusqu'en 2030, et ensuite de vaguement s'engager à commencer à les diminuer. Tous les efforts que nous faisons en Europe sont complètement annihilés par l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre en Asie.

Alors que le spectre de pénuries liées à une potentielle interruption des livraisons de gaz russe pousse certains dirigeants européens à réfléchir à des dispositifs de rationnement de l’énergie, Philippe Herlin estime que la mise en place d’un passe écologique dans les années qui viennent paraît de moins en moins invraisemblable. 

"Rationner l'énergie revient plus ou moins à établir un passe. Peut-être pas individuel au début, mais pourquoi pas. C'est assez facile à mettre en place, il suffit d'activer la géolocalisation sur son Smartphone et on peut tout de suite voir si vous êtes dans le métro, dans les transports en commun ou en voiture. On peut reconstituer assez facilement votre consommation de CO2, on peut tracer tout le monde."

.

 Article trouvé ICI

 

 

 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire