mercredi 2 novembre 2022

Le coeur du mal

 

 Dans ce "classique" de la littérature, 
l'auteur dresse un réquisitoire 
contre les dictatures et le système totalitaire 
pour lesquels l'homme n'est rien, 
un zéro face à la collectivité, 
alors que l'humanisme voit en lui, au contraire, 
un infini.

 


Extrait :
 
Pendant quarante ans, il avait  vécu strictement 
selon les voeux de son ordre, le Parti.
Il s'en était tenu aux règles du calcul logique. 
Il avait brûlé dans sa conscience 
avec l'acide de la raison
les restes de la vieille morale illogique.
 
(...)

(Maintenant) quand il se demandait : 
"Pourquoi au juste meurs-tu ? 
il ne trouvait pas de réponse.
 
Il y avait une erreur dans le système : 
peut-être résidait-elle dans le précepte 
qu'il avait jusqu'ici tenu pour incontestable, 
au nom duquel il avait sacrifié autrui 
et se voyait lui-même sacrifié
le précepte selon lequel  
la fin justifie les moyens
 
C'était cette phrase qui avait tué
 la grande Fraternité de la Révolution 
et les avait tous jetés en pleine démence.
 
Qu'avait-il naguère écrit dans son journal ? 
"Nous avons jeté par-dessus bord toutes les conventions, 
notre seul principe directeur 
est celui de la conséquence logique; 
nous naviguons sans lest moral."
 
Peut-être le coeur du mal était-il là
Peut-être qu'il ne convenait pas à l'humanité 
de naviguer sans lest. 
Et peut-être que la raison livrée à elle-même 
était une boussole faussée, 
conduisant par de tortueux méandres, 
si bien que le but finissait par disparaître dans la brume.
.
 

Arthur Koestler
 
 
 
Citation Arthur Koestler sociale : Dans l'équation sociale l'individu ...

 
 
Il n’y a que deux conceptions de la morale humaine,  
et elles sont à des pôles opposés. 
 
 L’une d’elles est chrétienne et humanitaire,  
elle déclare l’individu sacré, 
 et affirme que les règles de l’arithmétique 
 ne doivent pas s’appliquer aux unités humaines 
  qui, dans notre équation, représentent soit zéro, soit l’infini.
 
 L’autre conception part du principe fondamental 
 qu’une fin collective justifie tous les moyens,  
et non seulement permet mais exige 
que l’individu soit en toute façon 
 subordonné et sacrifié à la communauté  
laquelle peut disposer de lui  
soit comme d’un cobaye qui sert à une expérience,  
soit comme de l’agneau que l’on offre en sacrifice.

.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire