dimanche 12 juin 2016

Le but de la méditation



Le but de la méditation sera toujours
la transparence de l'être humain
pour la transcendance
qui est présente dans le tréfonds de son être.

Cette idée est basée sur la bipolarité de l'homme :
un pôle conditionné et un pôle inconditionné.
Nous pouvons nous poser la question :
d'où savons-nous quelque chose de ce noyau inconditionné ?
Est-ce là le fruit d'une pieuse imagination ?
Est-ce le résultat d'une métaphysique spéculative ?
Est-ce l'acceptation d'un dogme ?

Tout notre travail repose sur la reconnaissance d'une expérience
qui mérite d'être qualifiée d'expérience de la transcendance.
Cette expérience est à la base du chemin initiatique
tel que l'Orient le connaît.
Dès le moment où nous envisageons la chance d'une telle expérience,
nous nous trouvons également sur le chemin initiatique.

Qu'est-ce que la voie initiatique ?
C'est toujours l'effort de l'homme pour se débarrasser d'un voile
qui l'empêche de voir et de sentir
sa vérité authentique, sa vérité essentielle.

Toujours ce chemin commence avec une expérience
dans laquelle l'homme se sent touché par quelque chose de l'au-delà.
Il se sent touché par quelque chose qui fait partie de lui-même,
mais qu'il a apparemment perdu et qu'il lui faut retrouver.

Et le chemin initiatique est cet effort systématique
pour se débarrasser de ce qui cache ce tréfonds
qui s'est révélé dans cette expérience.
Et enfin, c'est le chemin qui engage l'homme
dans un mouvement de transformation existentiel
ayant pour base cette expérience.
.
Karl Graf Durckheim
.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire