lundi 16 mai 2022

Quand des jeunes osent...bifurquer

 

 

 

Très beau discours de jeunes diplômés

qui décident d'emprunter...

un autre chemin !

.




samedi 14 mai 2022

Identité numérique et transhumanisme

 

On nous annonce des choses très sombres 

concernant la prochaine "identification numérique" des citoyens

et la marche accélérée vers le transhumanisme......

(voir cette vidéo québécoise, par exemple)


Faut-il s'inquiéter et désespérer ?

La vision de Philippe Guillemant 

vient nous rassurer ...un peu :


 
 
 
 
.

jeudi 12 mai 2022

Cri d'alarme d'une députée italienne

 

 


 

Nouveau cri de détresse sur le mode sarcastique de la célèbre députée italienne du Mouvement 5 étoiles, Sara Cunial

Elle interpelle ses collègues lors d’un débat à la Chambre sur le « Green Pass ». Seule contre tous, comme à chaque fois… Puis elle s’adresse directement au Pape. À quand un tel discours en France au Parlement ?

« Vous ne pouvez plus dire qu’il s’agit d’une urgence, car cela fait maintenant presque deux ans que cette gestion hystérique a commencé.

Vous ne pouvez plus dire que l’on ne sait rien du COVID, car il existe maintenant une littérature très solide, qui remonte même à avant la soi-disant pandémie.

Vous ne pouvez plus dire qu’il n’y a pas de remèdes, car les remèdes sont connus depuis le printemps 2020, et maintenant l’EMA (Agence européenne de médicaments) a même commencé à approuver les premiers médicaments.

Vous ne pouvez plus dire que le plasma convalescent n’est pas une solution pour les cas qui ne nécessitent pas d’hospitalisation, car ceux qui l’ont démontré l’ont payé très cher [le principal promoteur de cette thérapie, le Prof. De Donno, chef de service à Mantoue, a très mal vécu le rejet dont elle a été l’objet, et il vient de se suicider (cf. blog du Dr Gulisano).

Vous ne pouvez plus dire que le vaccin est la seule alternative, car il ne s’agit pas d’un vaccin, mais d’une thérapie génique expérimentale, et il est illégal de forcer indirectement les Italiens à être des cobayes dans cette expérience.

Vous ne pouvez plus dire que les vaccins ne sont pas expérimentaux, car même les tests du premier vaccin autorisé ne sont pas encore terminés.

Vous ne pouvez plus dire que les vaccins sont sûrs, car vous ne savez même pas ce qu’ils contiennent. Au contraire, les nouvelles du monde entier sont claires : des millions de lots ont été confisqués dans de nombreux pays en raison de la présence de substances étrangères, dont certaines très dangereuses, qui n’ont pas été reconnues et ne sont pas indiquées sur l’étiquette.

Vous ne pouvez plus dire qu’il est impossible d’obtenir une immunité collective sans le vaccin, car il a été prouvé qu’une grande partie de la population est déjà immunisée sans ce sérum, raison pour laquelle vous ne voulez pas que soient diffusés les tests sérologiques correspondants.

Vous ne pouvez plus dire que les vaccins sont efficaces, car on a fait les comptes, et la diminution du risque est à peine supérieure à zéro.

Vous ne pouvez plus dire qu’il n’y a pas de risque dans la vaccination, car les chiffres des réactions indésirables des bases de données en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en Europe parlent d’eux-mêmes. Lisez-les !


Vous ne pouvez plus dire que votre stratégie est le vaccin volontaire, car vous contraignez lentement tout le monde à le faire indirectement, par le chantage social, la traque et le mobbing. Vous utilisez la pandémie comme excuse pour les réformes sociales, économiques et du travail « sang et larmes » que votre Recovery exige comme rançon.

Vous ne pouvez plus dire que toutes les mesures mises en place ne sont que pour l’urgence, car l’OMS a publié un document — financé par Bill Gates et Rockefeller — sur l’utilisation permanente du passeport vaccinal.

Vous ne pouvez plus dire « l’Europe nous le demande », car dans le règlement 2021/953 de l’UE, à l’article 36, il est écrit : « il est nécessaire d’éviter toute discrimination directe ou indirecte à l’encontre des personnes qui choisissent de ne pas être vaccinées ».

Une phrase qui, dans le SEUL CAS de la TRADUCTION ITALIENNE, a été habilement dissimulée par les petites mains des Palais [du gouvernement] pilotés par les voleurs de vérité qui aiment saboter les textes normatifs de référence.

Le but du Pass Covid européen — qui n’est vert qu’en Italie (évidemment en accord avec les visions nucléaires du ministre Cingolani) — est de « faciliter l’exercice du DROIT DE LIBRE CIRCULATION par les détenteurs ». NOTEZ « LIBRE », et non « SOUS CHANTAGE ».

L’article 3, paragraphe 6, du règlement stipule : « La possession des certificats visés au paragraphe 1 ne constitue pas une condition préalable à l’exercice de la liberté de circulation ».

Vous ne pouvez plus dire que vous respectez la priorité des sources normatives, car en acceptant le compromis au rabais pour les [tests] salivaires, dont la mise en œuvre est réglementée par la fameuse Circulaire du Ministère de la Santé, vous établissez qu’avec un pizzino[4] de Speranza [ministre de la Santé] vous décidez de la vie ou de la mort sociale, professionnelle et économique des citoyens italiens et de ce pays.

Je vous rappelle que les tests salivaires rapides ont la même efficacité et donc le même taux d’erreur que les tests nasaux chinois de torture.

Vous ne pouvez plus raconter la fable de l’immunisation que les vendeurs de vaccins savent si bien raconter, même ici. Combien de collègues testés, ou pire, de collègues vaccinés, ici, peuvent prétendre être immunisés et donc jurer qu’ils ne sont pas infectés ou contaminés ? Puis-je me sentir en sécurité si j’entre en contact avec la collègue Lorenzin [Beatrice Lorenzin, députée PD, ex-ministre de la Santé] pluri vaccinée ou bien suis-je dans la même situation que les patients de l’hôpital S. Eugenio, fermé pour cause d’épidémie Covid avec des personnels de santé tous vaccinés ?

 

Vous ne pouvez plus dire que les vaccinés ne contaminent pas, maintenant les nouvelles de vaccinés infectés et contagieux sont de notoriété publique.

Vous ne pouvez plus dire que vous travaillez pour le peuple, car les membres du CTS [comité techno-scientifique] ainsi que les experts de la télévision, sont TOUS — et je dis bien TOUS — payés par les compagnies pharmaceutiques.

Vous ne pouvez plus dire que vous avez un système de pharmacovigilance rigoureux parce que nous avons compris à partir de l’incohérence des données entre l’AIFA [Agence Italienne du médicament.] et l’ISS [Istituto Superiore di Sanità] que vous ne pouvez plus tenir le devant de la scène et que vous êtes donc obligés de saboter les différents systèmes informatiques de santé nationaux et régionaux.


Vous ne pouvez plus dire que c’est pour notre bien, car les Italiens n’ont jamais été aussi mal.

Vous ne pouvez plus dire que la situation est mondiale, car de plus en plus de pays annulent leurs mesures d’urgence.

Vous ne pouvez plus dire que nous sommes dans une démocratie, parce qu’avec vos paroles et vos actions, chaque droit et chaque liberté disparaît, et depuis trop longtemps maintenant, ceux qui exercent leurs libertés constitutionnelles et naturelles sont blâmés et humiliés.


Vous ne pouvez plus parler de l’utilité des masques, après vos belles photos sans masque lors de divers événements officiels et sociaux.

Vous ne pouvez plus dire que les vaccins sont bons, car les rapports des autorités sanitaires mondiales que vous censurez nous disent que les cas d’effets indésirables augmentent chez les vaccinés, touchent tout le monde, surtout les jeunes :

par exemple en Israël (où le taux de population vaccinée est parmi les plus élevés au monde) le rapport officiel des effets indésirables des vaccins Pfizer avril 2021, fait état d’une augmentation de la mortalité de 22 %.

Et je vous épargne le dernier parce que c’est un carnage. Dans la tranche d’âge 20-29 ans, l’augmentation de la mortalité est dramatique !

Nous parlons de +32 %, ce qui nous indique que le vaccin est beaucoup plus mortel pour les jeunes que pour les personnes âgées !

Il existe une étroite corrélation entre le nombre de personnes vaccinées chaque jour et le nombre de décès par jour dans chaque groupe d’âge. Le risque de décès après la deuxième vaccination est plus élevé qu’après la première. On observe une augmentation considérable — jusqu’à 26 % — de tous les problèmes cardiaques chez les personnes de moins de 40 ans (myocardite et péricardite). Et encore : forte prévalence des pertes menstruelles, atteintes neurologiques, squelettiques, cutanées… les cas de coagulopathie sont à l’ordre du jour, tout comme les infarctus du myocarde, les accidents vasculaires cérébraux, les fausses couches, l’interruption de la circulation sanguine dans les membres inférieurs et supérieurs, les embolies pulmonaires.

 


 

Vous ne pouvez plus dire que les vaccins préviennent les maladies, car le chiffre officiel du ministère israélien de la Santé du 13/08/2021 dit que 81 % des cas graves à l’hôpital sont vaccinés avec 2 ou 3 doses !

Vous ne pouvez plus dire que le vaccin améliore les vies, car, en Grande-Bretagne, les décès des vaccinés sont plus de deux fois supérieurs à ceux des non-vaccinés !

Un document officiel intéressant de British Health, publié le 3 septembre 2021, indique que les cas de variant Delta mis à jour au 29 août 2021 indiquent 1798 décès, dont 536 n’étaient PAS vaccinés (30 % du total) et 1233 étaient vaccinés (69 % du total). DONC LE TAUX DE MORTALITÉ DES VACCINÉS EST PLUS DU DOUBLE DE CELUI DES NON-VACCINÉS !

Vous ne pouvez plus dire que ceux qui critiquent la campagne de vaccination ont peur, car les données officielles rapportées ici concernent des pays qui ont fait une démonstration de vaccination dans le monde entier.

Vous ne pouvez plus dire que 1/3 des Italiens est soudainement devenu no-vax, ou penser que ceux qui sont critiques craignent le vaccin parce que la peur ne provient pas des citoyens, la peur a été la clé de ceux qui ont géré et continuent de gérer une urgence très discutable et occupent indignement des postes au niveau du gouvernement.

Vous ne pouvez plus prétendre être intellectuellement honnêtes. Je ne m’adresse pas tant à la majorité, dont le parti dissident, en retirant des amendements et en votant contre des amendements visant à généraliser les tests salivaires et sérologiques rapides, a révélé les véritables positions, mais aussi à l’opposition. « Le certificat vert marque un premier pas vers la suppression définitive des obstacles à la libre circulation qui ont fait tant de mal à notre économie. Cet instrument doit être mis en œuvre le plus rapidement possible, afin qu’il soit effectif dès avant le début de la saison estivale. »

C’est la déclaration officielle faite le 19 mars par la dirigeante de Fratelli d’Italia, Georgia Meloni, qui a défendu la décision d’instaurer un laissez-passer vert, car « l’adoption homogène de cette mesure dans toute l’Union européenne conduirait finalement à la suppression de toutes les restrictions ».

INDIQUEZ CLAIREMENT POUR QUI VOUS TRAVAILLEZ. LES ITALIENS SONT FATIGUÉS DE CE MÉPRIS.

Vous ne pouvez plus dire que le Green pass améliorera nos vies parce qu’il est le moyen d’instaurer définitivement une dictature politique basée sur la peur et les éternelles urgences sanitaires justifiées par de fausses bases scientifiques, qui s’amuse à diviser la société en camps opposés, de bons et de mauvais, qui s’affrontent au lieu de combattre l’ennemi commun.

 

Vous ne pouvez plus dire que l’Italie est la meilleure parce qu’elle n’est que le laboratoire historique des expériences d’ingénierie sociale, et avec la France, elle est condamnée à devoir répondre aux folies des élites : d’un côté Draghi de matrice et de foi Goldman Sachs et de l’autre Macron, de marque Rothschild. Tout cela est dirigé par Soros et Gates qui, en jouant sur l’acquisition d’usines de tampons [tests], de terres agricoles et d’hôtels de luxe, sont les testimonial des fameux philanthropes de Davos amis d’Epstein

 


Vous ne pouvez plus envoyer le chef de cet État pour dire que nous devons renoncer à nos libertés et à la revendication de nos droits parce que l’État, c’est nous, les Italiens, et que nous sommes prêts à mourir pour les défendre !


Vous ne pouvez plus dire que se vacciner est un acte d’amour, car un acte d’amour sans consentement et sous chantage s’appelle un viol. »

 

 

mercredi 11 mai 2022

Bilan Covid de Laurent Toubiana

 

 
 
 
...où l'on apprend que l'ensemble des mesures "exceptionnelles"
qui ont été prises depuis deux ans
n'étaient fondées, au départ...
sur RIEN.
 
Enfin, rien d'exceptionnel...
 
Et que les responsables Covid actuels
avaient déjà fait parler d'eux il y a dix ans...
.
 






vendredi 6 mai 2022

En deux images

 

Question :

Les pass et les vaccins ont-ils été utiles 

pour éviter la propagation du virus ?

.

 

Réponse en deux images 

(les petits croquis valant souvent mieux que les grands discours) :

 


 

.


 

 

 

lundi 2 mai 2022

Second mandat

 

Et puis un peu d'humour...

Parce que, pour tenir cinq ans de plus, 

il va nous en falloir...

beaucoup, beaucoup... 

;-) 



 

 

 

dimanche 1 mai 2022

Un homme oublié...

 

 
 
 L’idée principale est que la vérité doit être exposée 
quel qu’en soit potentiellement le coût de court-terme. 
[…] 
Le citoyen doit lui-même décider de ce qui eut ou doit être su ou non. 
Et qu’il n’ait plus à passer par un intermédiaire.
.



 
 

samedi 30 avril 2022

Les dangers du conformisme

 

 


C'est instinctif, nous recherchons l'approbation. 
Mais il faut vous assurer que vos convictions sortent 
de ce qu'il y a de plus personnel en vous, 
même si les moutons bêlent et se choquent,
 même si on vous dit que vous faites fausse route, 
que c'est mal
 
C'est Frost qui a dit : 
« Dans la forêt, le chemin se sépare en deux, 
et là, je choisis toujours le moins fréquenté, 
et chaque fois je constate la différence.
 
.
"Le Cercle des poètes disparus"
.
 
 
 
 

samedi 2 avril 2022

Une vraie démocratie : est-ce possible ?

 


 

Beaucoup de gens ont fini par comprendre que les élections
telles qu'elles se déroulent actuellement
sont un "simulacre de démocratie" et que, sur le fond,
elles ne nous permettent pas de "changer" 
le fonctionnement de notre société...

.

Ceci étant dit, que pouvons-nous faire,
concrètement,
pour remédier à cela...
pour ne pas retomber, à chaque fois, 
dans le même "piège"...???
 
Faut-il continuer à "se déchirer" ?
 
 

 
Où est-il possible de "s'unir"
pour proposer "autre chose" ???

Voici quelques pistes de réflexion
qui me paraissent intéressantes...
.



Vidéo Etienne Chouard en 2012

"Le problème de la Constitution"

  

 

 + Deux vidéos sur "Le Conseil constitutionnel"

1) ...ça ne sert à rien de voter si...

2) Nominations pour services rendus ?


.

 Etienne Chouard et Franck Lepage (février 2020) :

Education à la "reprise de pouvoir"...du peuple

  

 


vendredi 1 avril 2022

Pause de printemps

 



Je retourne quelques temps dans ma "bulle"...

Bon mois d'avril !

.

La Licorne

.



jeudi 31 mars 2022

Rencontre entre un physicien et une psychologue

 

 
 
 
Philippe Guillemant et Lucie Mandeville 
partagent tous deux une vision assez "optimiste"
de l'issue de la crise que nous traversons...
.
A écouter
.


mercredi 30 mars 2022

Ce qui nous reste...


 

 

 

 

 

IL NE NOUS RESTE PAS RIEN
 

 

Ils ont les armes et la haine.
Il nous reste l'amour, la révolte, la résistance et la paix.
Il nous reste à rétablir l'équilibre face à l'obscurantisme.
Il nous reste à faire un choix : celui de ne pas nous laisser rattraper par la peur, la violence.

Celui de ne pas jouer le jeu de la guerre.
 

Il nous reste de garder confiance et sérénité quand tout éclate.
Il nous reste la lumière.
Il nous reste la fraternité.
Il nous reste l'incommensurable possibilité de dire au monde

ce qu'est l'UNITE des âmes.
 

Il nous reste des notes, des instruments, des mots, l’harmonie.
Il nous reste la volonté de ne pas lâcher, de ne pas sombrer.
Il nous reste l'envie qu'ils n'aient ni raison, ni gain de cause.
Il nous reste le nombre, la majorité.
Il nous reste nos outils face à leurs armes.
Il nous reste nos enfants et les prochains,
et ceux d’après

et le devoir et la responsabilité qu'ils comprennent le monde,

et choisissent le côté LUMINEUX.
  

Il nous reste la douceur de nos regards et nos sourires,

après les larmes.
Il nous reste l'héritage de ceux qui ont semé les graines

d’un monde meilleur et la responsabilité de semer les nôtres.
 

Il nous reste la possibilité de dire NON.
Il nous reste la possibilité de nous unir, ENSEMBLE,

et d’intégrer TOUS les êtres humains

dans un ordre universel juste, eux compris.
 

Il nous reste l’espérance.
Tu vois,
IL NE NOUS RESTE PAS RIEN !!

 

Barrueco 



mardi 29 mars 2022

L'énorme pouvoir...des images

 

 
 
 
La manipulation par l'image
est au centre 
de la "guerre de communication"...

Il convient d'en être conscient.
Les événements et les protagonistes sont-ils 
aussi "noirs" ou aussi "blancs" 
que l'on voudrait nous le faire croire ?

Cette vidéo propose un "décryptage".



lundi 28 mars 2022

Guerre intérieure

 




    Cette histoire se déroule il y a très longtemps. En ce temps-là, les loups vivaient nombreux. C’était l’hiver, dans le Grand Nord et dans cette région, ils étaient respectés. Un soir, un vieux sage amérindien et son petit-fils discutaient devant le feu.

« Grand-père, il y a un terrible combat dans mon cœur, avoua le garçon. Deux loups vivent en moi et s’affrontent. Le premier est bon, il vit en harmonie avec les autres loups. Il est rempli de joie, de confiance, de compassion et d’amour. Il ne veut de mal à personne. Il ne se bat que lorsque c’est juste et absolument nécessaire.

— Et l’autre loup ? demanda le grand-père. Comment est-il ?

— C’est un loup peureux, envieux et agressif. Il est rempli de ressentiments et d’orgueil. La moindre contrariété le pousse dans un état de rage et il attaque sans raison. Sa colère et sa haine sont si fortes qu’il est toujours en guerre contre tous.

— Ces deux loups se battent pour dominer ton esprit, dit le vieil homme. Mais tu n’es pas seul, mon enfant. Ce terrible combat a lieu en chacun de nous.

— Lequel de ces loups va gagner, grand-père ?

— Celui que tu choisiras de nourrir, mon garçon. »


 
   
 
 
 
Elle amène l’idée qu’en choisissant 
de se concentrer sur le bon loup, 
de le nourrir, le choyer, 
nous attirons le positif 
et tenons à l’écart le négatif dans nos vies.
 
 Mais ce qui est moins connu, 
c'est qu'il y a une AUTRE version...une autre fin...


Dans cette deuxième version, le vieux Cherokee répond simplement : 
« Si tu les nourris correctement, ils gagnent tous les deux. »

« Tu vois, si je choisis seulement de nourrir le loup blanc, le noir se cachera en attendant que je devienne distrait ou faible et il sautera pour obtenir l’attention qu’il recherche. Il sera toujours en colère et combattra toujours le loup blanc.

Mais si je le reconnais, il est heureux et le loup blanc est aussi heureux et nous gagnons tous. Car le loup noir a beaucoup de qualités – la ténacité, le courage, l’intrépidité, la volonté et une grande pensée stratégique – dont j’ai parfois besoin et dont le loup blanc manque. Et le loup blanc a de la compassion, de l’attention, de la force et la capacité de reconnaître ce qui est dans l’intérêt de tous. Tu vois, le loup blanc a besoin du loup noir à ses côtés.  
 
Nourris seulement l’un des deux et l’autre sera affamé et deviendra incontrôlable. Si tu nourris et prends soin des deux, ils te serviront bien et ne feront rien qui ne fasse partie de quelque chose de plus grand, de bon, de relié à la Vie. Nourris les deux et il n’y aura plus de combat interne pour avoir ton attention. Et quand il n’y a pas de combat à l’intérieur de toi, tu peux entendre la voix de ton savoir intérieur qui te montre ce qui est juste en toutes circonstances. »
 
 
Cette autre version est intéressante 
car elle invite à l’acceptation de soi, dans sa globalité, 
autant avec ses qualités et ses parts d’ombre. 
Et c’est de toute façon en reconnaissant 
et en acceptant ses parts d’ombre 
que nous pouvons vivre plus en paix 
et profiter des qualités et de la force 
que cela nous insuffle.

 .
 
« Acceptez tout ce que vous voyez.
 Acceptez-vous entièrement tel que vous êtes. 
C’est le début de la sagesse. »
.
Ruth Fishel 
(S’Aimer un jour à la fois)
.
 
 


 
 
 

dimanche 27 mars 2022

Paix ?

 
 
 


 
 Tous les peuples sont pour la paix, 
aucun gouvernement ne l'est.
 
Paul Léautaud
.
 
Paix. 
Dans les affaires internationales, 
période de duperie 
entre deux périodes de combats.
.
Ambrose Pierce
.
 
 Le mot paix est orphelin. 
Il ne connaît pas sa mère qui serait : 
.
Jean-Paul Lebourhis
.
 


 
 

samedi 26 mars 2022

Une question d'honneur

 
 


même dans l'obscurité et la difficulté, ceux qui essaient toujours 
et ne se laissent pas décourager par les insultes, 
les humiliations ou même la défaite.

 .

Nelson Mandela

 

 

vendredi 25 mars 2022

Soignants suspendus : une situation intolérable

 

 
 
 
Scandale silencieux des soignants exclus, 
laissés "à la rue", sans un euro pour vivre...
tandis que l'hôpital est exsangue...
et ne parvient plus à assurer ses missions de soin.
.
 
 
 
 

jeudi 24 mars 2022