jeudi 20 février 2020

Adieu Graeme



Ses chansons faisaient partie de notre vie, 
elles faisaient partie de la mienne, en tout cas...

J'ai écouté l'album ci-dessous en boucle
l'année de mes vingt ans...
je le connais absolument par coeur !




Merci Graeme...
d'avoir si bien chanté la révolte...
et l'amour.

Merci pour tes engagements et ta sincérité...

Tu feras éternellement partie
des chanteurs qu'on aime...















samedi 15 février 2020

Ignorance et connaissance





Dire seulement « je suis ignorant », 
c’est l’aube de la connaissance. 
Un homme ignorant est ignorant de son ignorance. 
Vous pourriez dire que l’ignorance n’existe pas 
car dès qu’elle est perçue, elle n’est plus. 
Vous pouvez donc l’appeler inconscience ou aveuglement.
Tout ce que vous voyez, autour de vous et en vous, 
c’est que vous ne savez pas et que vous ne comprenez pas, 
sans même savoir que vous ne savez pas 
ou que vous ne comprenez pas.
De savoir que vous ne savez pas
et que vous ne comprenez pas, 
c’est le vrai savoir, le savoir d’un cœur humble.
Le fait est qu’il n’y a connaissance que de l’ignorance. 
Vous savez que vous ne savez pas.
Qu’y-a-t’il de mal à ne pas connaître ? 
Vous n’avez pas besoin de tout savoir. 
Il vous suffit de savoir
ce qu’il vous est nécessaire de connaître. 
Le reste peut prendre soin de lui même 
sans que vous sachiez comment il le fait.

Ce qui est important, 
c’est que votre inconscient n’agisse pas 
à l’encontre de votre inconscient, 
qu’il y ait une intégration à tous les niveaux.
Dès l’instant où vous êtes intérieurement intégré, 
la connaissance extérieure vous vient spontanément. 
A chaque moment de votre vie, 
vous connaissez ce qui vous est nécessaire de savoir.

Toute la connaissance est contenue 
dans l’océan du mental universel ; 
elle est là, à vous de la demander. 
Vous n’aurez jamais besoin
de la majeure partie de ce savoir ; 
néanmoins, il est le vôtre.
.
Sri Nisargadatta Maharaj 
"Je Suis"
.




vendredi 24 janvier 2020

Le pouvoir de la connaissance


Loi de Soudoplatov 
(ingénieur chez IBM, en 1984) :

 Quand on partage un bien matériel on le divise, 
quand on partage un bien immatériel on le multiplie. 
.




De la même façon que nous sommes passés 
de l’ère agricole à l’ère industrielle, 
nous vivons actuellement une transition de même ampleur 
vers l’ère de la connaissance.
.

Les valeurs de commande,
contrôle et conquête,
ne conviennent plus pour travailler en réseau
dans le partage de la connaissance...

L'économie de la connaissance est une économie
qui fonctionne dans le "gagnant-gagnant".

Pourquoi ?
Parce que la connaissance,
c'est comme l'amour :
plus vous en partagez,
plus vous en avez !
.
Extrait d'une interview de
Marc Luyckx Ghisi
.




Amour et connaissance





Il y a deux choses, dans notre existence, 
 qui ne devraient jamais être dissociées :
ce sont l'Amour et la Connaissance.

Car l'Amour sans Connaissance
court souvent le danger
d'être pure naïveté ...
c'est un amour aveugle qui mène à l'illusion 
et qui laisse la porte ouverte
à toutes les manipulations...

Quant à la Connaissance sans Amour,
si courante de nos jours,
elle vire rapidement à la sécheresse de coeur...
Et elle mène tôt ou tard au pouvoir abusif 
et à l'inhumanité...

La Connaissance, 
quand elle est de nature élevée,
porte un autre nom :
on l'appelle la Lumière.

L'Amour et la Lumière
ne peuvent être séparés.

.
La Licorne
.



vendredi 17 janvier 2020

La peur et l'amour







Notre plus grande peur est la peur d'aimer. 
Toute souffrance a commencé par l'amour ; 
l'amour bafoué, renié, ignoré. 
L'abandon ou les cris dans une chambre d'enfant.

Si c'est cette peur qui nous fait souhaiter construire 
un univers où nous n'aurons plus peur 
- où régnera une atmosphère de sécurité- ,
 alors l'impulsion créatrice n'est pas la bonne. 
Si c'est la peur qui nous fait rêver d'un monde sans violence, 
nous y programmons aussitôt la violence.
"Qui préfère la sécurité à la liberté
aura vite fait de perdre les deux."
Il faut sortir de l'illusion sécurisante.

L'amour, par nature, met en danger. 
L'amour nous emporte au large, 
loin des estuaires et des ports de plaisance. 
Il décoiffe les anxieux, les craintifs, les inquiets. 
.
 Christiane Singer 
"N'oublie pas les chevaux écumants du passé"







mercredi 15 janvier 2020

Sortir de l'hypnose collective



Nous sommes dans une hypnose socialement programmée.
L'homme choisit la sécurité en abandonnant la liberté.
Pourtant même à dix pieds sous terre tu n'as rien à craindre.
 .




Formidable vidéo
dans laquelle Christiane Singer,
en 2006, nous montre, 
avec un regard d'une acuité étonnante,
 de quelle façon 
fonctionne notre société...

Elle analyse là ce qu'elle appelle
"l'hypnose socialement programmée"...

Parole lumineuse, qui,
quatorze ans plus tard,
n'a rien perdu de sa pertinence...
.

La Licorne
.



Enfermement



Dans notre société, toute l’ambition,
toute la concentration est de nous détourner,
de détourner notre attention
de tout ce qui est important.

 Un système de fils barbelés, d’interdits
pour ne pas avoir accès à notre profondeur.
C’est une immense conspiration,
la plus gigantesque conspiration d’une civilisation
contre l’âme, contre l’esprit.

Dans une société où tout est barré,
où les chemins ne sont pas indiqués
pour entrer dans la profondeur,
il n’y a que la crise pour pouvoir
briser ces murs autour de nous.

La crise, qui sert en quelque sorte de bélier
pour enfoncer les portes de ces forteresses
où nous nous tenons murés,
avec tout l’arsenal de notre personnalité,
 tout ce que nous croyons être.
.
Christiane Singer
"Du bon usage des crises"
.



mardi 14 janvier 2020

Résistance...et passion






Ne vous demandez pas de quoi le monde a besoin. 
Cherchez ce qui vous fait vibrer.
 Parce que ce dont le monde a besoin, 
c'est de personnes qui vibrent avec la vie.
.
Harold T. Whitman
.




vendredi 10 janvier 2020

Edgar Morin : presque un siècle de sagesse






En période de crise, les humains révèlent soit le meilleur, soit le pire d'eux-mêmes.
.
Edgar Morin