jeudi 28 juillet 2016

L'aliénation moderne




Moi je trouve qu’il n’y a rien de plus horrible
que de naître pour travailler jusqu’à la fin de ses jours.
.

Est-on libéré ?
De la maternelle à l'université on est enfermé,
ensuite il y a les casernes,
puis tout le monde travaille dans des boîtes,
des grandes boîtes, des petites boîtes,
et pour s'amuser on va en boîte, on y va dans sa caisse,
et tout ça en attendant la dernière boîte que je vous laisse deviner....
Quel plan de vie ! Je me dis : mais c'est une énorme imposture !




C’est sous l’inspiration d’une rationalité sans âme
que s’est construit le monde actuel.
Il est comme dépoétisé,
propice à l’ennui et au désabusement.
.
En examinant objectivement la condition imposée aux humains
sous le prétexte d'un progrès proclamé haut et fort comme libérateur,
 je ne pouvais malgré moi m'empêcher de ressentir
le caractère carcéral du système —
une variante de culture hors sol appliquée à l'humain.
.
...elle a réduit, sous prétexte de l'améliorer,
la condition de tous à une forme moderne d'esclavage...
(...)
.
Pierre Rabhi
"Vers la sobriété heureuse"
.


On ne comprend rien à la civilisation moderne 
si on n'admet pas d'abord qu'elle est une conspiration universelle 
contre toute espèce de vie intérieure. 
.
Georges Bernanos
.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire