jeudi 20 février 2020

Adieu Graeme



Ses chansons faisaient partie de notre vie, 
elles faisaient partie de la mienne, en tout cas...


Merci Graeme...
d'avoir si bien chanté la révolte...
et l'amour.

Merci pour tes engagements et ta sincérité...

Tu feras éternellement partie
des chanteurs qu'on aime...















samedi 15 février 2020

Ignorance et connaissance





Dire seulement « je suis ignorant », 
c’est l’aube de la connaissance. 
Un homme ignorant est ignorant de son ignorance. 
Vous pourriez dire que l’ignorance n’existe pas 
car dès qu’elle est perçue, elle n’est plus. 
Vous pouvez donc l’appeler inconscience ou aveuglement.
Tout ce que vous voyez, autour de vous et en vous, 
c’est que vous ne savez pas et que vous ne comprenez pas, 
sans même savoir que vous ne savez pas 
ou que vous ne comprenez pas.
De savoir que vous ne savez pas
et que vous ne comprenez pas, 
c’est le vrai savoir, le savoir d’un cœur humble.
Le fait est qu’il n’y a connaissance que de l’ignorance. 
Vous savez que vous ne savez pas.
Qu’y-a-t’il de mal à ne pas connaître ? 
Vous n’avez pas besoin de tout savoir. 
Il vous suffit de savoir
ce qu’il vous est nécessaire de connaître. 
Le reste peut prendre soin de lui même 
sans que vous sachiez comment il le fait.

Ce qui est important, 
c’est que votre inconscient n’agisse pas 
à l’encontre de votre inconscient, 
qu’il y ait une intégration à tous les niveaux.
Dès l’instant où vous êtes intérieurement intégré, 
la connaissance extérieure vous vient spontanément. 
A chaque moment de votre vie, 
vous connaissez ce qui vous est nécessaire de savoir.

Toute la connaissance est contenue 
dans l’océan du mental universel ; 
elle est là, à vous de la demander. 
Vous n’aurez jamais besoin
de la majeure partie de ce savoir ; 
néanmoins, il est le vôtre.
.
Sri Nisargadatta Maharaj 
"Je Suis"
.