dimanche 31 mai 2020

Les effets psychologiques de la quarantaine


Nous avons tous été mis  "en quarantaine"
(voire en "soixantaine" !)...
et certains n'en sont pas sortis "indemnes"...
Quels peuvent être les effets psychologiques d'un tel confinement ?

Voici une analyse scientifique (datant de début mars)
qui faisait le point sur la question :





Symptômes de stress-post-traumatique, confusion, colère, peur, frustration, ennui, stigmatisation… La liste de conséquences psychologiques négatives d'une mise en quarantaine est longue ! Telle est, en tout cas, la conclusion d'une méta-analyse de l'équipe de Samantha Brooks, du King's College de Londres (Royaume-Uni) publiée dans la revue médicale The Lancet et qui délivre ses recommandations.

L'épidémie de coronavirus en cours voit de nombreux pays demander aux personnes qui ont potentiellement été en contact avec l'agent infectieux de s'isoler à la maison ou dans un lieu dédié, ce qu'on appelle la quarantaine, ou “quatorzaine” (pour une restriction de mouvement de 14 jours).  

La quarantaine est souvent une expérience désagréable pour ceux qui la subissent, notent les chercheurs et chercheuses du département de médecine psychologique du King's College de Londres. La séparation d'avec les êtres chers, la perte de liberté, l'incertitude quant à l'état de la maladie et l'ennui peuvent, à l'occasion, créer des effets dramatiques.” 

Aussi “Les avantages potentiels de la quarantaine de masse obligatoire doivent être soigneusement pesés par rapport aux coûts psychologiques possibles.” Selon les auteurs, il était donc urgent que les autorités de santé aient une vue claire des conséquences possibles.


Pour ce faire, les scientifiques ont passé au crible 24 études scientifiques, réalisées dans 11 pays depuis 2003, sur l'impact psychologique de la quarantaine chez plusieurs milliers d'individus lors d'épidémies de Sras, Mers, de grippe H1N1 et d'Ebola.

Quelles sont les points clés constatés ? 

  • Durée de la quarantaine
Les durées de quarantaine les plus longues sont associées à une mauvaise santé mentale, à des symptômes de stress post-traumatique, à des comportements d'évitement et à la colère.
Bien que la durée de la quarantaine ne soit pas toujours claire, une étude a montré notamment que les personnes en quarantaine durant plus de 10 jours avaient des symptômes de stress post-traumatique significativement plus élevés que ceux mis en quarantaine depuis moins de 10 jours.
  • Peurs de l'infection 
Les participants à huit études ont fait part de leurs craintes quant à leur propre santé ou de celles d'infecter autrui, la peur d'infecter des proches étant plus importante que chez ceux qui n'étaient pas mis en quarantaine. Ce qui engendre un stress et une angoisse supplémentaires.
  • Frustration et ennui 
Le confinement, l'absence de routine et la réduction des contacts physiques et sociaux provoquent souvent de l'ennui, de la frustration et un sentiment d'isolement du reste du monde, vécu comme pénible pour les sujets.
  • Fournitures inadéquates
Le fait d'avoir des fournitures de base inadéquates (par exemple, de la nourriture, de l'eau, des vêtements ou même un logement) pendant la quarantaine est une source de frustration et continue d'être associée à l'anxiété et à la colère encore six mois après la fin de l'isolement.
  • Informations peu claires
De nombreux sujets ont cité la mauvaise information des autorités de santé publique comme facteur de stress.
(...)





Ajouts :

1) L’excès de stress ou le stress chronique affecte directement 3 systèmes du corps : 
le système endocrinien, le système nerveux et le système immunitaire. 
De là, une quantité impressionnante d’effets négatifs sont générés.

2) D'après le journal télévisé d'hier soir,  (sur la 2),  près de 50% des français déclarent souffrir de stress ou d'anxiété , suite au confinement.



vendredi 29 mai 2020

Port du masque obligatoire



Comment ça ,
vous avez du mal à supporter votre masque
au travail pendant 7 ou 8 heures ?

Il n'a pourtant que des avantages...



 

...seyant



unisexe


 rigolo

 
rassurant




 propice à la communication 
et à l'expression des émotions



bon pour la santé et pour la vue



taille unique



et cerise sous le chapeau, 
il préserve, 
en toutes circonstances,
votre anonymat...




Alors...SVP,
suffoquez gaiement
et arrêtez de vous plaindre...!
;-)

.

La Licorne
.



mercredi 27 mai 2020

Elever les vibrations de la planète






Vidéo sous-titrée en français...
.


"Actuellement , au moment où nous parlons,
il y a une énorme quantité d'énergie négative sur la planète.
Et des millions et  des milliards de dollars sont dépensés chaque jour
dans les médias, dans les campagnes d'information (...)
pour nous maintenir dans la peur 
et nous polluer sur un plan vibratoire,
énergétique et physique.
 
C'est parce qu'il y a des millions de personnes 
qui veulent rester endormies...
Et ces investissements sont faits pour qu'elles le restent."


"Nous avons le droit d'être dans un état vibratoire élevé,
nous avons ce droit de ne pas être pollués, dérangés...
et le droit de continuer à marcher vers la lumière
sans être attaqués."
.
 
"Chacun a le droit d'être dans un état de joie extrême, d'Amour lumière
et de créer sa propre vie et sa propre réalité et ses projets,
à partir de là et avec cela."
 .
 
"Chaque être humain, en étant un exemple,
peut impacter les autres..."
.
 

Inelia Benz
.





mardi 26 mai 2020

Changer de fréquence






Je l’ai souvent dit, tout est vibratoire.
Tout - la planète, les animaux, les êtres humains, les végétaux, les minéraux, les objets qui nous entourent - vibre sur une certaine fréquence. C’est même mesurable en unités Bovis.


Chez les êtres humains, le taux vibratoire - la fréquence sur laquelle nous vibrons - est une donnée particulièrement variable. Nous avons ce que l’on appelle une signature vibratoire qui est fonction de notre histoire, de nos croyances, de nos conditionnements.
Quand nous libérons un conflit, elle s’élève. Mais lorsque nous entrons en résonance avec une personne ou une situation qui réveille un conflit en nous, notre fréquence va baisser et peut même le faire de manière significative. Sauf si nous nous laissons traverser, en conscience, par les émotions qui remontent alors à la surface.

Et si, comme je le disais, tout vibre, le coronavirus, lui aussi vibre. Et il vient nous parler de la vibration des êtres humains sur terre.

Aucun virus ne peut prospérer dans un organisme s’il n’y est pas « accueilli » vibratoirement parlant.

C’est une information rassurante et c’est la raison pour laquelle aucune épidémie ne touche jamais la totalité d’une population. On nous donne actuellement quotidiennement des chiffres sur les morts et il est vrai que ce nombre en constante augmentation peut être impactant.
Mais les guides nous disent qu’il nous faut rester sereins malgré tout et surtout mettre à profit cette période. Même si l'on sait qu'un virus, vibrant sur une certaine fréquence, peut trouver sa voie pour rejoindre ce qui, en nous, vibre sur la même fréquence et que cela peut nous inquiéter.

Alors, où va-t-il se loger ce virus ? Dans les poumons. Pourquoi ? Parce que nos poumons sont fragilisés par le manque d’amour dans le foyer. Or ...

Les poumons représentent l’amour dans le foyer.

Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est de remettre de la conscience et du temps dans cet espace-là pour le recréer différemment. La maison – où siège notre foyer - est représentative de notre maison intérieure. Là où se trouvent nos profondeurs, nos mémoires, l’origine de nos conditionnements.

Est-ce un lieu à la fois paisible et joyeux, créatif et plein d’amour ? Où est-ce devenu le centre névralgique où s’exacerbent tous nos conflits intérieurs ?

Pas le temps, trop de fatigue, des préoccupations plein la tête, des énervements face au conjoint qui ne comprend pas ou aux enfants qui s’agitent trop, un manque de joie, trop peu de projets réjouissants, des envies de s’évader qui ne peuvent se réaliser, par manque de temps ou d’argent, etc. Voilà souvent ce qui règne aujourd’hui dans les foyers.

Qu’est-ce qui fragilise plus avant encore nos organismes ? Le forçage.

Nous vivons dans un système sociétal qui force la plupart d’entre nous de bien des manières. Être au taquet de la performance, donner toujours plus pour répondre aux attentes d'un milieu professionnel toujours plus exigeant, voire menaçant, vide chacun de toute substance. De plus en plus harassés, stressés, angoissés, la plupart n'ont plus vraiment le temps de souffler, sauf pendant de courtes vacances.

Ah, j’ai dit « souffler » ? Eh oui, beaucoup n’arrivent plus ni à souffler, ni à respirer à pleins poumons. La vie ne se respire plus que par à-coups. Certains vivent même en apnée. Bref, tout le monde s’essouffle ...


 

Nous savons que nous absorbons une nourriture qui a été elle aussi forcée de bien des manières pour être plus « performante », du point de vue de certains. Elle pousse sur des terres qui elles aussi ont été forcées, maltraitées, appauvries. Les animaux qui sont destinés à notre consommations sont littéralement martyrisés. Tout vibre, disions-nous ? Alors, que vibre toute cette nourriture ? Le manque d’amour de l’humain vis-à-vis de sa terre, des légumes qu’il produit, des animaux qu’il élève. Cela impacte-t-il notre fréquence ? Evidemment. Cela vient encore renforcer notre propre manque d’amour.

Pourquoi les enfants sont-ils, en grande majorité épargnés par cette maladie ? Parce qu’ils vibrent encore suffisamment haut. Même si l’école est un autre système qui, par souci d'uniformisation, ne respecte pas les rythmes de chacun, les appétences, les goûts des enfants pour telle ou telle matière. Freinet, Montessori, Steiner, ont démontré au début du siècle dernier combien il était important de remettre l’enfant, ses goûts et ses capacités au cœur du système. Mais c’est resté lettre morte … Un siècle plus tard, on en est encore à faire des petits tests timides dans des écoles pilotes, qui tous disent pourtant combien cela change la vie des enfants mais aussi celle des enseignants.




Qu’est-ce qui élève et stabilise notre fréquence vibratoire ?

La clé d’une signature vibratoire haute et stable, c’est l’amour !

Pour retrouver une vibration haute et forte, il s’agit de faire de la place, de libérer l’ancien pour que de la nouveauté puisse s’installer, que ce soit au niveau psychique, énergétique ou très concrètement dans notre quotidien. Il s’agit de remettre de la conscience dans tout.

Notre alimentation : cela peut signifier que, si j’écoute mon corps et non les diktats extérieurs, eh bien aujourd’hui, je vais choisir de manger de la viande (si possible bio pour que l'animal ait bien vécu) ou qu’au contraire ce sera menu végan au programme,

Notre manière de bouger : faire de l’exercice c’est bien mais cet exercice doit être respectueux de mon corps, l’amener à plus de fluidité, à prendre conscience du mouvement de la Vie - du souffle de la Vie - en lui, et non être un rite guerrier qui va le distordre et le contraindre à s’adapter "rapidement, si possible" à une certaine vision de la perfection.

Notre sommeil : mes besoins ne sont pas les mêmes que ceux des autres parce que je suis unique en mon genre. J’écoute mon corps.

Nos activités : je peux choisir d’amener plus de paix en moi en méditant, en respirant en conscience, en faisant des promenades en nature, en étant créatif (dessin, modelage, cuisine, bricolage, etc)

Nos choix : je peux choisir de ne plus consentir à ce qui ne m’élève pas (relations, situations, pensées, croyances, distractions visuelles - télé, écrans, etc). Si je reprends le pouvoir sur mes pensées, que je ne les laisse plus divaguer vers la peur, je me libère de la trop grande densité, de la lourdeur qui s’en étaient emparés.

Et puis, il y a une hygiène à avoir, comme de :

Se laisser traverser par les émotions qui remontent à la conscience, grâce à une situation (qui peut être difficile à vivre mais dont le but est d'éveiller, de réveiller), sans jugement, sans censure.

Accueillir qui nous sommes pleinement, nos parts d’ombres, nos parts lumière, avec amour : plus je m’accorde d’être cet être duel que je suis, plus je reviens à l’unité.

Se recentrer à chaque fois que nous nous apercevons que nous sommes en vrac, éparpillés : en faisant une méditation,  par exemple, ou un exercice d’ancrage qui vous va bien.

Se connecter (pas à la 5G, non !) à cette dimension de nous, plus élevée, que, somme toute, nous connaissons encore peu : ainsi, progressivement, je me détache de la personnalité – égo – mental pour entrer dans ma multidimensionnalité.

Dans ce moment particulier que nous vivons, cessons de nous agiter, prenons le temps de réfléchir à ce qui, en nous, a permis que se mette en place cette société de contraintes et d’aberrations en tous genres, décidons d'être un observateur éclairé de ce qui se vit, décidons des changements que nous souhaitons mettre en place dans nos vies et remettons de l'amour là où c'est nécessaire.

C'est cela qui changera progressivement notre fréquence.

C'est ainsi que l'on participe activement à un changement collectif et planétaire.
 .

2 avril 2020
.

lundi 25 mai 2020

Chante, danse, aime !





Les élites sombres sont très effrayées, elles savent que l’humanité est en train de s’élever à une vibration très élevée mais ces élites n’étaient pas conscientes de à quel point ni de la quantité d’âmes éveillées ici et maintenant.

Ils ne se cachent plus, leurs attaques sont directes et frontales, il y en a qui ne sont pas encore capables de le voir, mais cela ne signifie pas que ce n’est pas réel. Les attaques vont augmenter, ils vont essayer par tous les moyens de faire en sorte que les gens ne se réveillent pas, que les éveillés ne puissent pas communiquer, qu’ils soient vus comme des fous ou des complotistes, des délinquants.

Quoi qu’ils fassent, peu importe, le saut quantique s’est déjà produit et c’est irréversible.
L’humanité considère déjà nos frères animaux comme nos semblables, elle respecte déjà la mère Terre, elle comprend qu’il n’y a pas de séparation. Les âmes incarnées arrivent déjà en tant que maîtres, pas pour expérimenter, mais s’incarnent par amour.

Il est possible que nous soyons témoins du changement total ou pas, il est possible que la transition dure une semaine ou 300 ans mais il est imparable.
Faites ce que vous voulez durant la transition, mais surtout souvenez-vous que vous vous êtes offert à être ici et maintenant, vous êtes les instigateurs du changement, quoi qu’il arrive, quoi que vous voyiez, vous avez votre part de responsabilité.

Une seule chose vous est demandée, seulement une, ne soyez pas de la nourriture pour les forces de l’ombre. C’est la seule chose à faire, c’est aussi simple que cela.

L’être humain entre autre chose, est l’un des générateurs les plus puissants qui existe, nous sommes des tourbillons, des spirales d’énergies en fonction de la polarité avec laquelle nous nous alignons, nous créons une fréquence ou une autre.




Ces entités se nourrissent des basses fréquences, nous les avons nourris durant des millénaires.
L’éveil de l’humanité incline le tourbillon collectif vers le pôle positif, par conséquent elles attaquent avec une telle férocité parce qu’elles sont en train de mourir de faim.

Probablement tu le savais déjà, ou peut être que c’est la première fois que tu reçois ce message, peu importe, demande toi si ça résonne en toi, ne crois rien.
Connecte toi avec ton âme et observe, si ton âme te dit que c’est vrai, ne perds pas une seconde de plus de ton existence à servir de nourriture aux forces de l’ombre.




Élimine les passions basses de ta vie, haine, rancœur, envie, peurs, vices, aliments provenant de la souffrance d’un autre être, mensonges, ambition, égoïsme, tristesse, méfiance, tout cela génère des énergies négatives, nourriture pour les ténèbres.

Sois conscient de tes émotions et si dans certaines occasions tu te sens ainsi, change ton énergie, mets une musique qui t’élève et chante, danse, respire, allume un feu, embrasse tes chats, ton chien ou ton animal de compagnie, sors dans la nature ou dans un parc, médite, fais de l’exercice, fais ce qui est nécessaire pour changer tout de suite cette énergie parce qu’elle est en train de servir de nourriture.

Sois toujours conscient, c’est la seule chose que je te demande, n’alimente pas les forces obscures.
Alimente ton âme avec tout ce qui t’aide à t’élever, si tu t’habitues à vivre dans la fréquence de l’amour, ta réalité changera à ta volonté sans effort, c’est imparable, tu es un être puissant.

N’aie pas peur, libère ton esprit de la matrice, concentre ton attention sur ce que tu veux plus que tout, profite, sois heureux, souris, chante, danse, aime.






VOICI UN MANTRA QUI T’AIDERA:

Je suis la porte ouverte que rien ni personne ne peut fermer
Je suis la santé parfaite dans ce corps parfait que Dieu a créé pour mon âme
Je suis le cercle magique de protection invincible autour de moi, 
qui repousse tout élément perturbateur 
et tout danger qui essaie de pénétrer pour me nuire
Je suis la perfection dans mon monde
.
Alejandro Jodorowski
.




dimanche 24 mai 2020

Et le bonheur, dans tout ça ????


Le bonheur ne se trouve pas dans la simple possession d'argent ;
il se trouve dans la joie de l'accomplissement
dans l'excitation de l'effort créateur.
La joie, stimulation morale du travail,
ne doit plus être oubliée dans la folle course aux profits évanescents.


Ces jours sombres, mes amis, vaudront tout ce qu'ils nous coûtent
s'ils nous enseignent que notre véritable destinée
n'est pas d'être secourus
mais de nous secourir nous-mêmes,
de secourir nos semblables.
.
Franklin Roosevelt
(discours d'investiture en 1933)

.



Ne vous demandez pas de quoi le monde a besoin.
Cherchez ce qui vous fait vibrer.
Parce que ce dont le monde a besoin,
c'est de personnes qui vibrent avec la vie.
.
Harold Whitman
.



Discours de Pedro Correa
lors d'une remise de diplômes en 2019



jeudi 21 mai 2020

Oxymore très actuel



Devise "orwellienne" 
tirée du roman "Globalia"
de Jean-Christophe Rufin...
Un livre datant de 2004,
mais on ne peut plus...actuel !
.

La Licorne
.


mercredi 20 mai 2020

Sortir de la double contrainte


 

Sortir de la double contrainte


Double contrainte, double lien, double entrave, double bind, double injonction, injonction paradoxale… Les expressions sont nombreuses pour qualifier des situations qui laissent hagards.


Issue des travaux de Grégory Bateson (1956), anthropologue et psychologue américain, la double contrainte désigne deux messages ou deux ordres contradictoires. Vous ne pourrez satisfaire l’un sans contrevenir à l'autre.

Ainsi, quelle que soit la réaction de celui qui les reçoit, il est forcément mis en échec.
Pour l’illustrer, on cite souvent l’histoire de cette mère qui offre à son fils deux cravates : l’une bleue, l’autre rouge. Pour recevoir sa mère quelque temps plus tard, le fils va mettre la cravate rouge ce qui lui vaudra d’entendre « Tu n’aimes pas la cravate bleue ! ». Le week-end suivant, pour lui faire plaisir, il met la cravate bleue et sa mère lui dit « Tu n’aimes donc pas la cravate rouge ! ».
Il est donc toujours « perdant ».

Autre exemple, un parent qui dit : « Fais moi plaisir en étant brillant à l’école » mais dont le langage non verbal (ton, mimiques) indique que si l’enfant le dépasse, il en sera malheureux.
On distingue la double contrainte de l’injonction paradoxale dans laquelle un seul ordre contient en lui-même sa propre contradiction. Exemple : « soyez spontané ! » car la spontanéité ne se décide pas, « Sois grand, mon petit » ou comme le propose A. Watzlawick « Ignorez ce panneau ».


Particularités
  1. La double contrainte est opérante lorsque la relation est importante pour nous. Son intensité varie selon le lien affectif qui nous lie. Exemple : la maman dit à son enfant qui est tombé : « mais non tu n’as rien, tu n’as pas mal (car moi qui t’aime je sais ce que tu ressens) ». Il y a 2 messages contradictoires : le ressenti et le discours de la maman.
  2. Par ailleurs, on veut répondre de façon « adaptée » aux messages.
  3. On reçoit 2 messages contradictoires.
  4. On ne peut commenter les messages reçus.


Effets de la double contrainte sur l’individu

    -La double contrainte empêche toute prise de décision adaptée.
    -Elle génère des sentiments diffus de malaise, d’impuissance, de confusion des idées ou des affects.

    -Elle donne le sentiment d’être en faute ou incompétent, d’être de trop ou spectateur de ce que l’on fait.
    -Elle entraîne la perte de confiance dans son ressenti.
    -Elle provoque des impasses relationnelles, un vécu de castration et des situations non gagnantes.
    -Elle peut rendre a-réactionnel (sans réaction).
    -Elle rend la situation « a priori » insoluble, inextricable.
    -Elle pourrait même bloquer l’énergie de vie.
      Lorsque la double contrainte entraîne fréquemment des sanctions (condamné si j’agis et condamné si je n’agis pas), elle conduirait à la psychose (folie).




      Contexte
      Les messages paradoxaux émaillent notre vie quotidienne, dans tous les contextes (entreprise, couple, famille, groupes…). Il est donc difficile d’y échapper. Selon David Cooper (1978), d’un point de vue psychosociologique, c’est le propre de la Société que de créer des doubles contraintes en proclamant par exemple l’autonomie de l’individu tout en le maintenant dans un carcan. 
      Dans le monde du travail, on en rencontre à foison avec des phrases du type « je veux que vous soyez productifs », mais sans contrepartie (en temps, en moyens ou en rémunération).
      "Faire plus avec moins", voilà bien un paradoxe élevé au rang de paradigme.




      Comment s’en sortir ?
      La capacité à se sortir d’une double contrainte dépend bien évidemment de l’âge et des ressources personnelles pour s’en sortir.
      Selon G. Bateson, la conséquence positive de la double contrainte est d’obliger l’individu à développer une « double perspective créative ».
      En clair, pour s’en sortir, l’individu est invité à :

      1) Repérer la double contrainte
      en prendre conscience.
      2) Métacommuniquer et recadrer

      autrement dit, communiquer sur la communication 
      en dévoilant les non-dits, en relisant la situation à un niveau différent. 
      Par exemple, communiquer sur l’absurdité d’une demande peut être une façon de la dépasser.
      3) Adopter un comportement différent :

      oser l’humour, la métaphore, la créativité, la spontanéité, s’impliquer, oser se révéler, oser être qui l’on est, faire différemment plutôt que davantage, etc… C’est une véritable prise de risque identitaire qui encourage à être créatif plutôt que réactif.

        "Paul Watzlawick explique qu'on ne sort d'une boucle paradoxale (double contrainte) 
        que par un recadrage, permettant une lecture de la situation à un niveau différent.
        La double contrainte étant une situation insoluble directement, 
        Par exemple communiquer l'absurde de la situation 
        peut être une façon de dépasser cette situation. 


        ...c'est la créativité, l'humour, ou tout ce qui permet la spontanéité 
        qui est le mode de résolution recommandé 
        et proposé aux personnes qui doivent y faire face, 
        car cela crée nécessairement un espace de possibilité,
         d'autant plus investi que le besoin est grand."
        .
        .


        Dès lors, on comprend mieux le succès phénoménal
        des "vidéos humoristiques" pendant le confinement...
        et en particulier de celle-ci :




        Au-delà de leur talent - indéniable -
        de musiciens et de chanteurs,
        "Les Goguettes" ont parfaitement su,
        dans cette chanson, capter la "folie douce"
        qui commençait à s'emparer de la population...
        et ils  ont réussi, avec humour et finesse,
         à "communiquer l'absurde de la situation".

        Tout à fait le genre de "métacommunication"
        qui fait un bien fou...
        parce qu'elle constitue précisément le premier pas
        pour sortir de l'impasse psychologique
        créée par les messages contradictoires des médias...
        .

        La Licorne
        .



        mardi 19 mai 2020

        Oxymores, injonctions paradoxales et double contrainte


        En 2018, j'avais publié plusieurs articles sur la façon 
        dont le pouvoir politique usait et abusait de l'"oxymore", 
        cette figure de style qui consiste à rapprocher 
        deux mots ou deux expressions opposées.(*)
        .


         
        En ce moment, dans le même ordre d'idées,
        je suis frappée par la façon dont on utilise
         à tour de bras et sans complexe 
        les  ordres et contre-ordres, les volte-faces

        Pas un jour ne se passe 
        sans que l'on ne nous annonce l'inverse 
        de ce  qu'on nous a dit la veille
        (ou l'avant-veille) !

        "Le virus n'est pas dangereux...
        ah, si, il est TRES dangereux...
        Il faut vous protéger...
        mais il faut continuer à vivre et à aller voter...
        Vous devez absolument rester chez vous...
        mais vous pouvez aller dans les magasins...
        Oui, dans les magasins...là où c'est bondé,
        mais pas dans la forêt , ni sur la plage,
        sinon vous aurez une amende  !
        Le masque est inutile...
        mais, finalement, il sera obligatoire...
        Les écoles ne seront jamais fermées...
        Ah, finalement, si, 
        elles le seront dès après-demain...
        et pour longtemps...
        parce que c'est le plus urgent.
        Mais on va les rouvrir...avant tout le reste !
        Le virus n'est pas dangereux pour les enfants...
        mais il est indispensable de respecter 
        un protocole hyper-contraignant...
        pour les protéger les uns des autres...
        C'est un devoir de rester confiné
        mais il faut se déconfiner 
        pour assurer l'immunité collective...
        Etc, etc, etc..."

        Depuis plusieurs semaines,
        nous sommes ainsi soumis à un bombardement permanent 
        de ce qu'on appelle, en psychologie, des "doubles contraintes".
        (ou double bind, en anglais)



        Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce mécanisme psychologique,
        voilà, pour info, ce qu'en dit Wikipédia :

        Définition générale

        Une double contrainte désigne l'ensemble de deux injonctions 
        qui s'opposent mutuellement, 
        augmentées d'une troisième contrainte qui empêche l'individu 
        de sortir de cette situation.

        En termes de logique, elle exprime l'impossibilité
         que peut engendrer une situation
        où le paradoxe est imposé et maintenu. 
        Ce schéma peut être identifié dans des domaines 
        comme l'éthologie, l'anthropologie, 
        la situation de travail
        ou la communication internationale. 

        On le présente au niveau des relations humaines 
        comme un ensemble de deux ordres, explicites ou implicites, 
        intimés à quelqu'un qui ne peut en satisfaire un sans violer l'autre ;
         comme les obligations conjointes de faire et ne pas faire une même chose.
         Gregory Bateson l'exprime ainsi : vous êtes damné si vous le faites, 
        et vous êtes damné si vous ne le faites pas

         Une retranscription proposée est :
        Si tu ne fais pas A, tu ne (survivras pas,
         ne seras pas en sécurité, n'auras pas de plaisir, etc.
        Mais si tu fais A, tu ne (survivras pas, ne seras pas en sécurité, 
        n'auras pas de plaisir, etc.).
        La double contrainte exprime donc le fait 
        d'être acculé à une situation impossible, 
        où sortir de cette situation est également impossible.


        On rencontre des mécanismes de double contrainte 
        dans le milieu du travail,
        lorsque les missions assignées à une personne, 
        ou un service sont rendues quasiment impossibles
        par l'absence de moyens ad hoc ou par l'environnement, 
        ou encore lorsque la description détaillée des missions 
        renferme elle-même des contradictions. 

        En 2020, les décès résultant de pandémie de coronavirus, 
        prenant plusieurs milieux politiques européens par surprise, 
        menèrent à quantité d'injonctions paradoxales, 
        entre l'encouragement à ne pas céder à la panique 
        et à vivre normalement d'une part, 
        et celle de rester confiné chez soi d'autre part, 
        mais "en même temps" d'assurer ses activités
        si celles-ci étaient vitales, 
        se succédant parfois à quelques heures d'intervalle.
         .
         Wikipédia
        "Double contrainte"
        .


        Quel est le principal effet de la "double contrainte" ?
        Eh bien, c'est de "faire disjoncter 
        la capacité de raisonnement"
        de la personne qui y est soumise.

        Le "double bind", c'est bien connu,
        est capable de nous rendre "fou"...
        il nous rend confus
        et nous fait perdre notre lucidité.




        Voici un autre article qui l'explique bien :

        "Injonction paradoxale ? 
        Placer une personne entre deux obligations contradictoires.
         L’une est consciente, l’autre non. 
        Toute la puissance de la technique vient de cette partie inconsciente. 
        En jouant sur elle, on court-circuite le libre arbitre de la personne.

        Pour cela, on utilise ce à quoi une personne tient le plus. 
        Par exemple son sens de l’honneur,
        l’amour qu’elle éprouve pour vous, 
        le respect qu’elle doit à ses parents,
        sa peur de la mort, des souris
        ou de perdre son emploi…
        .
        Article complet ICI
        .

        Si nous ouvrons un peu les yeux, nous nous apercevrons que,
        dans la situation actuelle, on joue en permanence
        sur nombre de ces "leviers inconscients" :
        par exemple sur notre empathie naturelle,
        notre désir de "ne pas faire de mal à notre prochain",
        de ne pas le mettre en danger d'être contaminé, 
        on fait appel à notre civisme, 
        à notre "conscience collective"...ou "professionnelle"
        et, dans le même temps, nous nous retrouvons  régulièrement
        dans l'incapacité concrète de respecter ce qu'on nous demande...
        (à cause du manque de masques, de moyens, de temps,
         ou de certaines conditions de travail, de logement...etc)

        Beaucoup d'entre nous se retrouvent donc
        dans une situation psychologique "intenable"
        tiraillés et même souvent "déchirés"
        par d'insolubles "conflits de loyauté".


        Dans cette situation "intenable",
        où l'on nous demande "l'impossible"
        nous nous retrouvons désorientés,  fragilisés...
        épuisés, voire paralysés par l'angoisse....
        et bientôt tentés d'accepter n'importe quoi...
        pour soulager cette tension insupportable.
         




        Comment sortir de ce genre de situation ?
        me demanderez-vous. 

        Eh bien, ce sera l'objet d'un deuxième article...:-)



        .
        La Licorne
        .


        (*) Oxymores :
        Rappelez-vous, on nous a tour à tour
        vendu le "développement durable", 
        la "flexisécurité", la "guerre propre" ...
        et le dernier  en date, qui, vraiment, 
         est une "perle" dans son genre :
        le "traçage anonyme" !!!
        .





        lundi 18 mai 2020

        Le point de non-retour




        Nous avons atteint le point de non-retour,
        Jamais plus rien ne sera comme avant.
        Mon âme tremble lorsqu’elle respire les futurs,
        Percevant la trame où se déploie le Temps.

        Nous approchons de nouvelles contrées,
        Entre mort et espoir rénové.

        Pressés par les mandibules de la destruction,
        Nous déployons nos entièretés en nos espaces sacrés.

        L’argent et la technique au service du contrôle,
        Le feu intérieur indique les chemins de liberté.

        Il est temps de changer de rôle
        Et de prendre goût aux vérités.

        Le Bien, le Beau, et le Vrai,
        L’univers exprimé en nos traits :
        Des signes se meuvent sur le papier,
        Des visages irradient de leur bonté.

        Un détail infime réveille le sacré.
        Sans lui, rien ne saurait rester.

        Nous avons atteint le point de non-retour.
        Il est urgent que sapiens s’ancre dans l’Amour.

        A force de détours, nous prenons le chemin du Néant.
        La Vie et l’Univers nous offrent le recours des survivants.
        .
        Marko
        .



        vendredi 15 mai 2020

        L'éveil des consciences






        Une vidéo particulièrement riche et inspirante...
        traitant de l'éveil des consciences
        et de la situation actuelle.

        Les invités de Lilou sont de "haute volée"...

        A voir de tous ses yeux
        et à écouter de toutes ses oreilles... :-)
        .

        La Licorne




        L'oeil du cyclone


        Un petit texte 
        trouvé, par hasard, sur Facebook ,
        et que j'ai trouvé très "juste"...
        alors, je vous le partage :




        La peur collective nous rend très malléables, manipulables.
        La peur au ventre, c'est un peu
        comme si on se débattait dans l'huile...
        C'est rapidement la panique.

        Pourtant l'instinct est le bon : en situation de crise,
        se raccrocher à quelque chose de stable,
        pour mieux naviguer à travers.
        Quand les relations, la routine,
        les repères du quotidien sont bouleversés,
        c'est parfois difficile de se raccrocher.
        Pourtant, nous y sommes déjà.
        Quand rien ne va à l'extérieur,
        on doit aller à l'intérieur.
        Actuellement, dans la maison.
        Mais aussi, et surtout, à l'intérieur de soi.

        Il y a un centre, qui pourrait être comparé
        à l’œil de la tempête,
        où tout est calme.
        On le porte en soi.
        Parfois il est bien caché
        sous les couches de doutes,
        de peur et d'anxiété.
        Mais je vous dis qu'il y est.
        Et c'est là qu'on peut se raccrocher.
        La tempête est forte, elle rage, ET elle est passagère.
        Votre cœur, votre âme, ce que vous apportez d'unique
        en vous est éternel.
        Et c'est là qu'on peut se raccrocher.
        Au calme et à la sécurité intérieure.

        Ensuite, dans cet espace calme,
        vous pourrez explorer, découvrir,
         accepter puis OFFRIR cette part de vous
        qui vous a été implantée  pour en profiter
        et pour le DONNER à votre entourage,
        pour le mieux ou le bien de tous.
        Un bonus, la planète en profitera certainement aussi 
        La connaissance de soi est essentielle pour être conscient
        de ce que chacun de nous à à offrir au collectif.

        La vie nous a demandé et supplié de changer par le passé.
         Actuellement, la vie l'exige et le commande.
        Les vieux schémas en place depuis trop longtemps,
        Les façons de vivre et de fonctionner doivent être adaptés
        pour suivre le mouvement du changement
        qui nous permet d'évoluer pour notre avenir.
        Nous sommes en transition maintenant, c'est donc temporaire.
         Chacun de nous a quelque chose à apporter.

        J'ose espérer que ce soit la fin d'une ère.
        Ce qui soutiendrait aussi le début d'une autre ...
        la suite dépend de nous.
        .
        Stéphanie Laprise
        .





        jeudi 14 mai 2020

        Ne vivons plus comme des esclaves


        S’engager dans la liberté et découvrir ce qu’est l’amour -
        seules comptent ces deux choses-là :
        la LIBERTE et ce qu’on appelle « L'AMOUR ».

        Sans liberté totale, l’amour ne peut exister,
        et tout homme sérieux se consacre uniquement
        à ces deux choses-là
        et à rien d’autre.
        .
        Krishnamurti
        "De la Liberté"






        Cette vidéo est un reportage
         sur la situation en Grèce
        et sur la position d'une partie de la population
        concernant "l'esclavagisme moderne"...
        qui sévit là-bas,
        et qui arrive, insidieusement, chez nous...
        .

          

        mardi 12 mai 2020

        La méditation du pissenlit


        La méditation du pissenlit
        est une très ancienne méditation
        de guérison pour la Terre.

        C'est une visualisation qui est toute simple....
        mais précieuse, en ce moment...
        afin d'envoyer des "graines de joie, d'amour et de santé"...
        partout dans le monde.

        Si chacun la fait une fois par jour (ou par semaine),
        cela peut répandre une grande "lumière"...
        et contribuer à chasser l'ombre.


        mercredi 6 mai 2020

        Âmes libres


        Mais les êtres à l’âme élevée ne se rendent pas ; 
        ils sont aptes à transmuer l’absence en présence.
        Toute force oppressive a pouvoir sur le corps ;
         nulle ne peut emprisonner les âmes,
        ni l’une de l’autre les séparer.
        .
        François Cheng




        Tout ce qui est immortel en vous est libre,
        de jour comme de nuit,
        et ne peut être enfermé ni enchaîné
        car telle est la volonté du Très-Haut.
        Vous êtes sa respiration tout comme le vent
        que nul ne pourra jamais saisir ni mettre en cage.
        .
        Khalil Gibran

        "Le jardin du Prophète"
        .




        Vous n'êtes pas enfermés dans vos corps,
        ni confinés dans des maisons ou des champs.
        Ce qui est vous
        demeure au-dessus de la montagne
        et erre avec le vent.
        Ce n'est pas une chose qui se traîne au soleil
        pour se chauffer
        ou qui creuse des trous dans l'obscurité 
        pour se protéger.
        Mais une chose libre,
        un esprit qui enveloppe la terre
        et se meut dans l'éther.
        .
        Khalil Gibran
        .