dimanche 27 février 2022

Médias français : une concentration de plus en plus inquiétante

 
A l'heure où nous recherchons, tous, 
plus ou moins désespérément, 
une information fiable 
sur les événements en cours, 
il est bon d'avoir une idée claire 
des principaux groupes ou familles 
qui "détiennent", dans notre pays, 
 les principaux médias...
 
 En voici une "carte" très récente
 (à agrandir) :
 
 

 
 
Aux États-Unis, six conglomérats 
(Disney, Viacom, Time Warner,   
News Corp, Bertelsmann, et la Comcast) 
possèdent 90 % du marché des médias.
 
L'Australien Rupert Murdoch 
est aussi un magnat de la presse au niveau mondial, 
détenant de nombreux tabloïds 
et présent aussi dans le secteur de la télévision.
 
En France, de la même manière, 
quelques grands groupes 
(Lagardère, Dassault...) 
se partagent l'essentiel des médias.
 
Les neuf principaux groupes de presse français 
réalisent un chiffre d'affaires qui se situe 
entre 2,2 milliards d'euros et 280 millions d'euros
 
Par ordre décroissant de chiffre d'affaires, 
il s'agit de Lagardère Active (Lagardère), 
de la Socpresse (Dassault) (Le Figaro), 
du groupe Amaury (Le Parisien), 
de Prisma Presse, du groupe Le Monde
d'Emap Media, de Bayard Presse,
 d'Ouest-France et de Sud Ouest.
(...)
 
 À Paris, à partir du  
de grands industriels, dont Bernard Arnault et Vincent Bolloré, 
sont convoqués au Sénat sur fond d'inquiétude 
suscitée par leur mainmise sur la plupart des médias français. 
 
L'historien des médias Alexis Lévrier
maître de conférence à l'université de Reims, 
dans un entretien à l'AFP rappelle que 
« Jamais dans l'histoire de l'Hexagone une poignée de milliardaires
 n'a eu une emprise aussi forte sur les chaines de télévision, 
radio, journaux et magazines 
et ce en pleine campagne présidentielle ». 
 
Patrick Drahi et Martin Bouygues seront également auditionnés.
 Le Sénat compte remettre son rapport fin mars 2022 
pour faire la lumière sur les conséquences d'une telle concentration...
.
 
Source : Wikipédia 
 .
 
 
Voilà, voilà...
 
 
Et puis, si vous êtes vraiment curieux...
voici une petite investigation indépendante
qui vaut vraiment le détour...;-)
 
Si, si, je vous le jure !!!



   
 
 



samedi 26 février 2022

L'après-covid : justice et réconciliation ?

 

 


 

Une vidéo récente et moins "politique"

que le titre ne pourrait le laisser croire...:-)

Elle pourrait plutôt s'intituler 

"Vers la réconciliation"...

 

 


 

jeudi 24 février 2022

Le Mensonge, le Nouveau et la Maladie

 


 

LA PAROLE EST PORTEUSE DE LUMIERE.
LA PAROLE VRAIE A SON POIDS.
LA PAROLE MENSONGERE EST SANS POIDS.

 
Le Destructeur se réjouit de la faille,
Lui, le père de tous les mensonges,
Il effrite, démolit.
Ce n’est pas la violence qui détruit les murs,
Mais le mensonge.

 

..........

 

 Je te dis un secret :
Il y a une chose que le Trompeur ne sait pas .
Une chose qu’il ignore : le NOUVEAU.
Il ne peut se vêtir qu’avec l’ancien.
A ce signe, vous pouvez le reconnaître.

 .

Tuer, faire la guerre, c'est l'habitude.
La routine. Le train-train le plus banal.
C'est une gigantesque couche de paresse.
Or, l'habitude est le signe du Menteur.
Du Malin.

La signature de l'Ange, au contraire,
c'est le nouveau,
le jamais vu, jamais entendu.


.........
 
 

 Ecoutez !
Je vous enseigne
Sur la cause de toutes les maladies..
Vous n’existez pas pour vous-même.
Vous recevez largement votre nourriture quotidienne.
Mais vous ne la recevez pas gratuitement.
Elle se transforme en vous en une force merveilleuse.

 
Cependant, malheur à vous
Si vous la gardez pour vous-même !
Fais attention, mon serviteur !
Si tu t’enfonces,
Ce n’est pas la nourriture qui pèse trop,
Mais la force que tu donnes, qui est trop peu.
Tu la retiens.

 
IL N’EST PAS BESOIN DE PENITENTS NI D’ASCETES !
ILS N’ONT PAS DE PRIX A SES YEUX !
La Nouvelle Loi, la Nouvelle Mesure est autre.
Tu reçois 5 pains,
Et 5000 hommes en sont rassasiés.

 
RETENIR LA FORCE,
C’EST LA CAUSE DE TOUTES LES MALADIES

.

Dialogues avec l'Ange


.

 

 

mercredi 23 février 2022

Il faut arrêter de vivre comme des esclaves

 

 

 
 
... 
 
Un autre thème essentiel est ici traité par Eric Verhaeghe
celui de notre identification numérique
et des changements en cours à ce sujet...
qui sont menés "en douce" 
sans aucun débat démocratique...
 
 . 
 



 
 
 
 

lundi 21 février 2022

Analyse de la crise (un peu ancienne mais excellente)

 

Je suis tombée "par hasard" sur cette émission TV

qui a déjà 15 mois...mais je vous la partage 

car elle me paraît aborder des sujets essentiels... 

(santé et éducation)

"sans langue de bois" ...



   
 
 
 
 Frédéric Taddeï reçoit Franck Lepage, militant de l'éducation populaire, 
Katia Lang, enseignante, et Philippe Merlant, journaliste
.
 
 
 

 
 
 

Mots piégés

 

 

Depuis le début de la crise "sani-terre", 

on nous abreuve de "mots piégés"...

Une sorte de langue technico-absurdo-médicale a envahi 

nos existences et nos conversations quotidiennes.

 

Dictionnaire absurde du Covid 

 

Exemple

L'expression "cas contact"...

Vous avez été en "contact" avec une personne touchée par le virus ?

Hop, vous êtes "cas contact" !

D'abord, on ne sait pas trop à partir de quand on est en "contact" 

(Rapproché, pas rapproché ? Relation intime, relation distante ? 

Masque, pas masque ? Gel, pas gel ?

Bisou sur la joue, conversation à 50 cm, discussion de groupe, 

passage chez le "malade", vie en commun ?

5 minutes de contact, une heure, deux heures, un jour, une semaine ?

Tout ça reste très flou et sujet à bien des interprétations personnelles et subjectives...)

Mais en plus, vous êtes directement étiqueté "cas", 

même si vous n'avez aucun symptôme !

Bizarre et pas très logique, tout ça !!!

 

Méfions-nous, le "mot" crée la chose.

(vous vous sentez bien-portant, 

mais vous êtes regardé comme "pestiféré")

 

Et la définition du mot est donnée, non pas par la raison, 

mais par le gouvernement.

Le soignant qui passe sa journée avec un "covidé" 

n'est PAS "cas contact", 

l'enseignant masqué qui côtoie l'élève malade, non plus...

Mais, vous, si vous avez passé deux minutes (masqué aussi)

en tête-à-tête avec un voisin retraité et un peu "inquiet",

vous êtes susceptible de l'être !

 

De plus, cette définition est à géométrie variable 

et peut être changée à tout moment !

 

 Des exemples comme ça, on en rencontre des dizaines depuis deux ans...

On baigne en permanence dans une "novlangue" au vernis scientifique...

dont le principal effet est de nous "brouiller" l'esprit...

et de nous faire perdre notre "bon sens".

 

 


 


Le mot sur lequel personne ne s'interroge, d'ailleurs, 

est le mot COVID.

Souvenez-vous, au début, on parlait de "coronavirus"...

c'est le mot qu'on a employé pendant les premières semaines 

(ou premiers mois, je ne sais plus).

Et puis, brusquement, hop ! petit tour de passe-passe, 

le "CORONAVIRUS" est devenu "COVID".

On s'est battu pour savoir s'il fallait dire "LE" ou "LA" Covid.

mais j'ai lu peu de commentaires sur le passage

de "Coronavirus" (mot répertorié par la médecine)

à "Covid" (néologisme).

 Bizarre aussi, non ?

.

A l'époque, j'avais trouvé une bribe d'explication, dans un coin..
.
bribe que j'avais laissé "en attente" dans mon esprit...
 
Cette explication, c'était que COVID se décompose ainsi

(C-O-V  ID )
 
 ce qui signifie, en anglais :
 
Certificate Of Vaccination - IDentification
.
Identification étant, en français, un nom féminin, 
 
on comprend mieux la féminisation du mot...:-)
 
.
 
Je ne sais pas pourquoi, 
 
mais cette hypothèse, depuis quelques temps,
 
 me paraît de moins en moins "fantaisiste" !
 
 
Suivons donc de près
 
 la piste de "l'IDENTIFICATION"...
 
(numérique),
 
identification, qui était, c'est "incroyable", ;-)

contenue, dès le départ, dans notre mot , 
 
censé désigner...
 
une maladie virale  !!!
 
.

La Licorne

.
 
 
 
   
 
 
"On va régir toute une société en manipulant le langage
et au travers du langage, en manipulant les gens."
.
Jean-Paul Fitoussi
.
 


éducateur populaire, humoriste
et grand décrypteur 
de la "langue de bois" :

 
 
 
 
 
 
 Si vous faites l'inventaire des causes du malheur de l'humanité, 

mettez au premier rang le langage. 

C'est le poison qui rend fou, et qui détruit l'espèce.

.

Arthur Koestler

 
 

samedi 19 février 2022

Psychopathologie du totalitarisme

 

Deux vidéos récentes et très éclairantes d'Ariane Bilheran

 sur la "folie" dans laquelle nous nous trouvons...

 

 
 
 
Lire aussi :
 
 
 
 
   
 
 
Livre à paraître : 
 
- Langage, Covid et totalitarisme -
 
d'Ariane Bilheran 
.
 
Extrait du livre ici :
 
 
 
 

vendredi 18 février 2022

Bis repetita

 


 

Nous avons la mémoire courte...

Qui se souvient encore du grand "cirque" 

de la "grippe du poulet" (grippe A ou H1N1) 

en 2009 ???

 

Toute ressemblance avec une autre maladie

....serait bien sûr fortuite. 

;-)

.


  
   
 
 
.
 
 Première partie ICI



 

mercredi 16 février 2022

Bonne nouvelle

 

 



 

D’après la Direction générale de la Santé (DGS),  

quatre à cinq millions de personnes 

vont voir leur Pass désactivé 

à partir du mardi 15 février 2022.

.

 

4 à 5 millions qui rejoignent les rangs des "non-conformes"...

4 à 5 millions qui n'ont pas "obéi" aux ordres vaccinaux,

et ont accepté, implicitement, d'être mis, eux aussi, 

"au ban" de la société...

4 à 5 millions, c'est beaucoup, non ? 

.
 
 
 
 

 
 
P-S : 
Enfin, ça, c'est le minimum,  
car selon d'autres sources, 
ce chiffre serait beaucoup plus élevé
et pourrait atteindre...
 
 .
 
 
 https://live.francetvinfo.fr/uploads/2022/2/15/20/620bf9408256bf3d4169a377.png



Incarner la Liberté


« Je dis l’homme libre, non le raisonneur ou la brute ;
 l’homme capable de s’imposer à lui-même sa propre discipline,
 mais qui n’en reçoit aveuglément de personne ; 
l’homme pour qui le suprême « confort » est de faire, 
autant que possible, ce qu’il veut, à l’heure qu’il a choisie, 
dut-il payer de la solitude et de la pauvreté 
ce témoignage intérieur auquel il attache tant de prix ; 
l’homme qui se donne ou se refuse, mais qui ne se prête jamais ».

 Bernanos

 


Je ne suis pas un philosophe, un penseur un professeur. Je suis un homme comme vous, comme n'importe lequel d'entre vous, mais je sens ce que vous ne sentez pas, ce que vous subissez sans le sentir -l'immense pression exercée chaque heure, joue et nuit, sur nous tous, par le conformisme universel, anonyme, disposant de ressources inépuisables, de méthodes ingénieuses et implacables pour la déformation des esprits.
 
Ces ressources, ces méthodes sont entre les mains d'un petit nombre d'hommes d'argent sans scrupules, beaucoup plus puissants que les gouvernements, et dont la bonne volonté stupide serait plus à craindre que la malice.

Sous leurs coups répétés, je vois s'effondrer l'une après l'autre des traditions spirituelles mille fois plus précieuses et vénérables encore que la vénérable abbaye du Mont-Cassin. Je ne suis ni professeur ni philosophe, mais si je l'étais, je ne croirais pas qu'il suffise d'opposer quelques définitions irréprochables à des milliers de slogans manoeuvrant bien en ordre et chargeant ensemble comme des tanks.
 
On se moque toujours des gens qui se paient de mots. Il existe aussi des gens qui se paient d'idées. Qu'importe l'idée écrite sur un papier froid, ou dans un cerveau presque aussi froid que le papier. Il faut qu'une idée s'incarne dans nos coeurs, qu'elle y prenne le mouvement et la chaleur de la vie. C'est un point de vue qui devrait être familier à tous les chrétiens, si la plupart n'avaient depuis longtemps préféré la lettre à l'Esprit - le Verbe de Dieu s'est fait chair.
 
Lorsque l'idée de Liberté ne sera plus que dans les livres, elle sera morte. Ô vous qui me lisez, commencez par le commencement, commencez par ne pas désespérer de la Liberté !
.
 

"La France contre les robots"
 
.
 
 
 

 
 
 

 


 

mardi 15 février 2022

Entretien approfondi (et sans censure)

 

 

 
 
  
POUR VOIR LA SUITE DE LA VIDÉO : 
 
.
 
 
 

Mutation soudaine ?

 


 

Je ne fais que conjecturer l'aggravation de la crise. Mais je puis exposer avec précision la conduite à tenir devant et dans la crise. Je crois que la croissance s'arrêtera d'elle-même. La paralysie énergétique des systèmes nourriciers provoquera l'effondrement général du mode industriel de production.  Les administrations croient stabiliser et harmoniser la croissance en  affinant les mécanismes et les systèmes de contrôle, mais elles ne font que précipiter la méga-machine institutionnelle vers son second seuil de mutation. 

En un temps très court, la population perdra confiance non seulement dans les institutions dominantes, mais aussi dans les gestionnaires de la crise. Le pouvoir qu'ont ces institutions de définir des valeurs (l'éducation, la vitesse, la santé, le bien-être, l'information...etc) s'évanouira soudainement quand sera reconnu son caractère d'illusion.

Un événement imprévisible et probablement mineur servira de détonateur à la crise, comme la panique de Wall Street a précipité la Grande Dépression. Une coïncidence fortuite rendra manifeste la contradiction structurelle entre les fins officielles de nos institutions et leurs véritables résultats. Ce qui est déjà évident pour quelques-uns sautera aux yeux du plus grand nombre : l'organisation de l'économie tout entière en vue du mieux-être est l'obstacle majeur au bien-être. Comme d'autres intuitions largement partagées, celle-ci aura la vertu de retourner complètement l'imagination populaire. 

Du jour au lendemain, d'importantes institutions perdront toute respectabilité, toute légitimité et leur réputation de servir le bien public. C'est ce qui est arrivé à l'Eglise de Rome sous la Réforme et à la monarchie française en 1793. En l'espace d'une nuit, l'impensable devenait l'évidence. 

Une mutation soudaine n'est de l'ordre ni de la rétroaction ni de la révolution. Regardez les blancs tourbillons au pied d'une cascade de montagne. Les saisons se succèdent, l'eau surabonde ou s'écoule en un maigre filet ; toujours les spirales d'écume semblent demeurer semblables. mais qu'une pierre tombe au fond du bassin, et voici le dessin modifié du tout au tout, sans retour.  
L'éveil de la conscience se produit aussi tout d'un coup.

.

(1973)

(chapitre "L'inversion politique") 

.


 

 

dimanche 13 février 2022

Emouvant témoignage d'un camionneur québécois

 

 

 
 
 
 
"C’est l’amour… C’est tellement beau…
C’est magique… 
C’est le Nouveau Monde qui commence là. 
Il n’y a plus de différences… 
Autochtones, noirs, blancs… 
Il y a de la nourriture pour tout le monde… 
Tout le monde pleure, de joie. "

.


 

 

Le monde qui vient...


 

 
Louis Fouché et Michel Maffesoli vont nous parler 
des perspectives pour le monde qui vient, 
et quelles formes d’échanges pourraient voir le jour.
 Le sociologue Michel Maffesoli est l’auteur 
de « L’ère des soulèvements », 
paru en mai 2021.
 
.
 
 
 

samedi 12 février 2022

La voie du coeur


 



Heureusement, certains sont nés avec un système immunitaire spirituel 
qui, tôt ou tard, rejette la vision illusoire de ce monde 
qui leur a été greffée depuis la naissance 
jusqu’au conditionnement social.

Ils commencent à sentir que quelque chose est mal ; 
apparaît alors la recherche de réponses.
La connaissance intérieure et les expériences extérieures anormales 
leur montrent un côté de la réalité que les autres ignorent 
et ils commencent ainsi leur voyage vers l’éveil.

Chaque étape du voyage est faite en suivant leur cœur 
au lieu de suivre la foule et en choisissant la connaissance 
et non pas les voiles de l’ignorance.

Henri Bergson
 
.
 
 
 
 

 

jeudi 10 février 2022

Hommage à un homme aussi courageux que brillant...


 


 

Une pensée affectueuse pour le Pr Luc Montagnier 

(Professeur éminent et prix Nobel)

qui nous a quitté avant-hier, 

dans un silence assourdissant...

.

Ecoutons-le encore une fois... 

.

 


 ...

 


 

 

Obsèques au Père Lachaise (22/2/2022)


 

vendredi 4 février 2022

Dis papa, c' est quand qu'on va où ?

 

 


 

J'aimerais vous faire écouter la fin de la chronique 

de Sandrine Sarroche 

 (02/02/2022)

Commencer à 3min47

 

 
 
 
Autres chroniques  (géniales)
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 

mercredi 2 février 2022

Avec ou sans âme ?

 

 Quel monde voulons-nous  pour notre futur 

et pour nos enfants ?

Un monde "avec" ou "sans" âme ?