samedi 11 juin 2016

La radio et l'oiseau

   

Et voilà, ça recommence...
c'est toujours pareil......
ça ne se passera jamais autrement...
ça changera quand les poules auront des dents
quand les moules auront des gants...(*)
Et bla bla bla...et bla bla bla...
La voix dans ma tête
déroule sa sempiternelle rengaine...
ressassant le passé
et tout ce qui est "sûr et certain"...
le connu, l'archi-connu...
Elle parle, elle parle...
Elle n'arrête pas de parler...
  
Assez !
ai-je crié , tout à coup.
J'ai tourné le bouton...
Radio-mental s'est tue.
Finie la voix têtue.
Une grande bouffée de silence
m'est montée au visage.
Ah...ça fait du bien...
Le calme.
La légèreté.
Le murmure des choses.
 
J'ai ouvert la fenêtre.
Un oiseau chantait.
Je l'ai écouté.
Longtemps.
Son chant m'a inspirée.
Il était plein de gaieté,
 de beauté, d'espoir...
Le chant de l'âme.
 
Tout est redevenu simple, évident.
Possible.
 
J'étais là depuis toujours, a siffloté l'oiseau
mais j'attendais que tu ouvres...:-)
.
La Licorne
.
   

 
(*) Jolie expression
empruntée à...mon âmie
.


2 commentaires:

  1. Superbe ! C'est un magnifique texte.. et moi, sur les ondes de ma radio-mentale, j'ai choisi de n'y diffuser que de la musique.. ça m'inspire énormément :-)) (je recherche cette citation de Bobin, sur les années de travail nécessaires à un musicien pour atteindre la pureté du chant d'un oiseau......... et je ne la retrouve pas.. Grrr :-))

    RépondreSupprimer
  2. Merci Corinne...
    Oui...Bobin dit, quelque part :-), que le simple chant d'un moineau est supérieur à toute la musique de Bach...mais je ne sais plus si c'est dans un livre ou dans une interview...

    Très bon dimanche à toi...en musique !

    RépondreSupprimer